opel_allemagne_8

La restructuration peut attendre c’est ce que l’on semble penser du coté de la direction de GM puisque de report en report depuis que GM a annoncé qu’elle ne vendrait pas Opel à Magna Steyr, la présentation du plan de restructuration la filiale européenne ( Opel et Vauxhall ) vient d’être reporté, au plus tôt, à la deuxième quinzaine de février 2010.

Ouvrier en colère chez Opel !

Le problème semble être plus politique qu’économique puisque c’est l’absence de réponse des dirigeants européens qui semble être la cause de ce retard. Effectivement les dirigeants de GM ne parviennent pas à convaincre les chefs d’états et ministres de leur donner quelques 2.7 milliards d’euros ( sur les 3.3 milliards que coûte le plan  ) afin de mettre les choix et options choisis. Il faut aussi avouer qu’après le coup de Saab, il va être encore plus difficile de convaincre les européens ( et surtout le ministre suédois qui a traité hier les dirigeants de GM de lamentables et pitoyables mais c’est ausii lui qui n’a quand pas bougé par le passé pour sauver Saab sauf  pour apporter en fin de négociation avec Koenigsegg la caution de l’état suédois auprès de la BEI )…donc ce n’est pas gagné pour l’équipe dirigeante de GM qui compte bien faire payer par l’Union Europénne le coût de cette restructuration mais cela sera très difficile à faire accepter par les allemands qui soutenaient le projet Magna, les belges qui verront la très grosse usine d’Anvers quasiment fermée, les anglais qui risquent de voir délocaliser la production des Vauxhall, il faut aussi regarder du coté de l’Espagne et de quelques autres donc c’est vraiment pas gagné pour GM..

N’oublions que malgré de meilleurs résultats cette année ( grâce en partie à l’excellente Insignia et aux promos permanentes ! ) Opel va perdre environ 1.3 milliard d’euros alors que les analystes et financiers du groupe annonçaient aux environ de 800 millions de perte ….Donc nous allons devoir attendre encore quelques mois pour parvenir au terme de ce marathon de négociations qui pourrait, encore une fois ( grâce à GM ??? ) ne pas déboucher sur quelque chose de bon car il ne faut pas perdre de vue que les nouveaux dirigeants de la GM semblent être des tenants du libéralisme total…financés par les états et donc par les contribuables. Facile avec une telle gestion façon « à la petite semaine,  je fais plaisir aux actionnaires, sans reflexion sur l’évolution du secteur « , on arrive à rien sauf à avoir un feuilleton  « GM et ses filiales » qui ressemble de plus en plus au Feux de l’Amour c’est à dire interminable et sans solution !

A suivre donc avec intéret d’ici à quelques mois … The show must go on !

usine Opel

Via Reuters, Frankfurter Allgemeine