Décidément si les ventes, l’ambiance pesante, l’accord avec PSA et les restructurations sont au coeur des préoccupations du constructeur allemand, on peut aussi dire qu’il fait le buzz avec une actualité assez chargée. Dernier élément en date, l’annonce d’une nouvelle lignée de motorisations essence et diesel (?) qui équipera les Opel et surement les Chevrolet, dans les prochaines années. Aussi en ce début de semaine, Opel dévoile le premier moteur de cette nouvelle génération, un L4 1.6 L Turbo Ecotec SIDI.

Ce nouveau L4 1.6 L Ecotec entre dans le cadre de la campagne de downsizing du constructeur germano-américain. Ce nouveau 1.6 L est destiné à équiper toute la gamme Opel de la Corsa à l’Insignia (futures C5 et 508) et il pourra développer jusqu’à 200 chevaux. Ce moteur prend donc le nom d’Ecotec SIDI pour Spark Ignition Direct Injection qui utilisera donc l’injection directe, un turbocompresseur de nouvelle génration et une gestion électronique optimisée pour plus de performances et moins d’émissions et de consommation.

Cette première version revendique une puissance de 200 ch à 4.700 trs/min et un couple maxi de 300 Nm dès 1700 trs. On comparera cette nouvelle version à l’actuel 1.6 L Ecotec qui est déjà un bon bloc moteur qui revendique dans sa version haute, 180 ch et 230 Nm (et même 192 ch et 266 Nm sur la Corsa GSI). Ainsi entre le nouveau moteur 200 ch et l’ancien 180 ch, on constate la très nette baisse de régime de puissance qui passe de 5500 trs à seulement 4700 trs soit un régime fort peu éloigné de celui de certains moteurs diesel qui atteignent désormais 4400/4500 trs pour leur régime de puissance. On aura la même remarque pour le couple moteur. Opel annonce un réduction des émissions de CO2 et une consommation mixte en baisse d’environ 13% ce qui, par exemple, donnerait sur une Insignia :

Insignia 1.6 L Turbo Ecotec 180 ch : Consommation mixte : 7.0 L/100 km, 164 g de CO2/km

Insignia 1.6 L SIDI Turbo Ecotec 200 ch : Consommation mixte 6.1 L/100 km, 142 g de CO2/km

Cette nouvelle gamme de motorisations sera produite dès la fin de cette année 2012 dans l’usine hongroise de Szentgotthardt et équipera dès le millésime 2013 les modèles Opel. Reste enfin à voir si ces moteurs auront aussi une destination PSA car ces blocs 1.6 L pourraient très bien se substituer à l’avenir aux 1.6 L VTI et THP développés avec BMW. A voir et à suivre dans les prochaines années.

Via Opel.