Derek Crabb Vice President Volvo Powertrain Engineering

VEA : Volvo Engine Architecture

C’en est presque fini des moteurs L5 et L6 chez Volvo puisqu’ils quitteront la scène automobile à partir de l’an prochain après l’annonce faite ce jour de l’entrée en production d’une nouvelle génération de moteurs 4 cylindres dits VEA. Ces nouveaux blocs L4 arriveront dans la gamme du constructeur suédois avant la fin de l’année.
Ces nouvelles motorisations seront bien sur proposées en essence et en diesel. Elles propulseront à moyen terme l’ensemble des véhicules de la gamme Volvo. Les premières autos suédoise à profiter de ces L4 VEA devraient êtres les S60/V60, XC60, V70/XC70 et S80 en attendant le grand XC90 dans le courant de l’année 2014. La récente V40 ne devrait elle aussi pas échapper à ses nouveaux moteurs dotées de toutes les dernières technologies et que l’on annonce comme très performants et peu énergivores ou peu polluants (Système « i-ART » sur les blocs diesels qui fait que chaque injecteur possède son capteur qui analyse l’injection dans son cylindre indépendamment des trois autres, ce qui est en résumé l’inverse de ce qui se passe sur une rampe d’injection commune oun Common Rail).

Dans l’usine de moteurs du groupe Volvo Car à Skövde, les préparatifs pour le démarrage de la production de la production de ces moteurs sont en cours depuis environ deux années. Volvo annonce avoir investi 237 millions d’euros dans le projet et la mise en place des moyens de production. Ces nouveaux blocs permettent aussi à Volvo de rationnaliser sa production puisque toutes les versions des moteurs VEA sont construites sur la même ligne de fabrication. Plus de liens avec des ex partenaires (Ford notamment), plus de flexibilité et d’adaptabilité sont aussi des éléments voulus par la direction de Volvo.

Avec ces moteurs VEA, c’est la fin de la génération des moteurs modulaires Volvo à 5 et 6 cylindres nés au début des années 90 et qui ont fait une partie de la réputation du constructeur de Göteborg (6 cylindres en ligne essence  sur la 960, 5 cylindres essence sur la 850 (en parallèle avec le L5 2.5 L TDI de chez VW), puis 4 cylindres toujours essence sur les S40/V40 puis les 5 cylindres diesel que nous connaissons actuellement sous les appellations D3, D4 et D5. En matière de L4, ces blocs VEA vont aussi signer la fin des moteurs Ford Turbo que l’on trouve sous les dénominations T3, T4 ou T5.
Place désormais à des banals L4 Turbo qui, s’ils peuvent, suffire sur les V40, S60/V60 et XC60, risquent d’être un peu juste sous les capots des V70/XC70, future S80 mais surtout XC90. Volvo a beau nous dire que l’hybridation permettra d’assurer les performances et le positionnement en haut de gamme, on peut tout de même avoir quelques craintes. Enfin on regrettera le son si particulier et toujours agréables des moteurs 5 cylindres qu’ils soient essence ou diesel.

Via Volvo.