logo Faurecia

Le puissant équipementier automobile Faurecia anonce qu’il va supprimer 128 postes sur les 200 que compte son usine vosgienne de Nompatelize.L’entreprise justifie cette décision en raison d’un sureffectif qualifié de structurel et pérenne et ce, même dans l’hypothèse d’une complète réussite des projets en cours. Le site de l’est de la France est spécialisé dans les armatures de sièges pour automobiles mais aussi depuis le précédente restructuration datant de trois ans,  dans l’assemblage de petits véhicules électriques.

Faurecia, dans un communiqué diffusé après un comité central d’entreprise (CCE) de sa filiale Faurecia Sièges d’Automobiles qui s’est tenu le 24 septembre dernier, explique qu’il s’attend à une baisse significative et durable de la demande d’armatures de sièges pour automobiles durant les trois prochaines années. Pour enfoncer le clou l’équipementier relève que la montée en cadence du programme de véhicules électriques s’avère beaucoup plus lente que prévu et les partenaires moins vigoureux qu’espéré. On se rappellera tous que les Lumeneo devaient reprendre vie sur ce site vosgien, ça ne semble pas très bien parti ! La majorité des départs serait d’ailleurs liée à l’activité VE.

La direction du site assure qu’elle va recourir en priorité à des départs volontaires et qu’elle déploiera dans les prochaines semaines et les prochains mois tous les moyens nécessaires pour accompagner la mobilité des salariés concernés par ce nouveau plan social qui touche le secteur automobile français.

Via AP, L’actu88, L’EstRepublicain.