Ce sont nos amis et confrères de Caradisiac qui révèlent l’affaire et on ne peut que les remercier pour cette excellente nouvelle… pour les caisses de l’état !

Permis de conduire français 1922

Jusqu’à ces jours, lorsque vous perdiez votre permis ou lorsqu’il était volé, vous faisiez une déclaration auprès de la Gendarmerie ou des services de police qui vous fournissaient alors une attestion provisoire qui vous permettait notamment de faire faire un duplicata du document officiel « gratuitement » auprès des services compétents de la préfecture dont vous dépendez.
Cette époque est désormais révolue puisque les députés, dans le cadre du vote de la loi rectificative du budget 2014, viennent de décider que le renouvellement « contraint » du permis de conduire sera facturé 25€.
Selon nos élus, cette disposition permet l’alignement des dispositions liées au permis de conduire sur celles qui existent déjà pour la carte nationale d’identité. Egalité des citoyens = égalité du coût de renouvellement des documents officiels.

Mais au delà de cette fameuse égalité de tous devant la loi et ses moyens d’application, il faut surtout voir la discrète manoeuvre des députés et des conseillers ministériels au ministère des finances pour tirer partie des 400.000 pertes et vols annuels de permis de conduire. Le calcul est tout simple :

400.000 x 25 = 10.000.000

Voilà le discret moyen de faire rentrer dans les caisses de l’état quelques 10 millions d’euros chaque année sans que cela ne soulève la colère ou la réprobation de la part de la population et de certains élus « rebelles » (oui il y en a encore quelques dizaines…).

Via Caradisiac.