Il y a eu ou il y a  la 304, la 305, la 404, la 405, la 406, la 407, la 504, la 505, la 508, la 604, la 605, la 607 alors pourquoi n’y aurait-il pas la nouvelle 301 dans les show rooms des concessionnaires français de la marque au lion ?

C’est une question que l’on peut se poser car les berlines tricorps de Peugeot se sont toujours plutôt bien vendues. Pourtant la direction de PSA l’a dit, répèté, re-répèté au moment de la présentation et dans les semaines qui ont suivi, la 301 ne viendra jamais sur les marchés d’Europe occidentale. Pourtant ce genre de berline revient sur le marché avec par exemple les Rapid, Logan, Toledo, MG6 Magnette, Jetta, Focus, Astra et ce retour à un certain classissisme n’est pas pour déplaire à la clientèle pour peu que les modèles soient bien placés financièrement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais entre un segment du marché qui n’est plus moribond, la nécessité d’écouler des voitures et la satisfaction des clients, chez Peugeot on se dit qu’il va tout de même falloir se pencher sur les cas C-Elysée et 301. Ainsi Maxime Picat, directeur de Peugeot, vient de reconnaitre que la nouvelle 301 pourrait bien se retrouver dans les prochains mois dans les show rooms Peugeot d’Europe de l’ouest et de se justifier en disant : « Ce n’est pas un dogme de la marque qui dirait : « Jamais, je ne vendrais la Peugeot 301 dans tel ou tel pays ». L’offre joue aussi tout comme la demande et les besoins du marchés. Peut-être que demain, si on a ça (la 301) dans les show rooms, les regards vont changer. »

Pas d’informations sur le cas C-Elysée en provenance de Citroën car chez le constructeur aux chevrons, le cas est différent car ce type de carrosserie tricorps n’est pas dans les gènes de la marque et la C-Elysée pour rester en Espagne, au Portugal et bien sur en Chine. Reste qu’à mon avis, la venue de la 301 n’aurait rien de saugrenu aux cotés d’une 508. Et enfin, Peugeot ne peut pas négliger l’effet d’aubaine des mandataires qui vont très vite proposer des 301/C-Elysée aux clients puisque ces autos sont fabriquées en Espagne à Vigo.

 

 

 

 

L’arrivée de la Peugeot 301 permettrait au constructeur franc comtois d’offrir une alternative crédible et légèrement plus haute en gamme à la nouvelle et réussie Dacia Logan. Une affaire à suivre mais dont nous devrions très vite reparler si elle se décante à la direction de PSA.

Via AFP, AP.