L’information est relayée par Bloomberg et Automotive News Europe ce qui nous autorise à lui porter un crédit certain. Après le plan de restructuration actuel qui court jusqu’à la fin de cette année qui concerne un peu plus de 11.200 emplois, et si l’on en croit les déclarations de Jean-Pierre Mercier, délégué CGT de PSA Aulnay, le constructeur automobile français serait sur le point de supprimer près de 1500 emplois supplémentaires dans les prochains mois.

psaJ.P Mercier de dire  que selon une source interne proche de la direction, le groupe PSA estimerait qu’il y a sureffectif en France. Celui ci serait chiffré à 1500 postes. Pour supprimer en « douceur » ces emplois, le constructeur envisagerait de proposer un nouveau plan supplémentaire de départs volontaires (retraite, externalisation, changement d’emploi, contrat de formation etc…). Nous n’en savons pas plus pour l’instant mais cela semble crédible si l’on se réfère aux bruits de couloirs et de vestiaires qui existent depuis quelques semaines.

La direction de PSA via son porte parole Jean Baptiste Thomas n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette annonce. Si l’affaire se confirme, ce sont près de 13.000 salariés qui auront quitté PSA avant la fin de l’année 2014 ou le début de 2015. Un beau dossier qui va permettre à Carlos Tavares de se mettre en jambes…

Via Bloomberg, AutomotiveNews.