psa gm

Il y a quelques mois déjà, PSA et GM annonçaient leur intention de discuter et de voir comment allaient pouvoir se mettre en place une série de projets communs destinés à faire des économies d’échelles tant pour PSA que pour GM/Opel. Au programme de ces accords, R&D commune, achats de matières premières en commun, négociation commune avec les sous traitants avec un but précis, faire de grosses économies pour gagner un peu plus d’argent.

Aujourd’hui, après plusieurs mois de discussions, de réunions et de négociations, les deux partenaires sont parvenus à un premier accord qui vise à mettre en commun trois projets :

Sur le segment B, les constructeurs vont développer en commun deux projets :
D’abord deux « minispaces » c’est à dire les remplaçants du Meriva né en 2010 et du C3 Picasso né en 2008.
Ensuite ou en même temps, les deux groupes automobiles vont travailler de concert à la création d’une nouvelle plateforme destinée aux petites autos des marques de GM et de PSA. Cette plateforme a déjà dans son cahier de charge, l’abaissement des consommations et des émissions. Elle concernera des autos destinées au marché européen et des autos à vocation mondiale (Asie, Amérique du sud notamment).

Sur le segment C, il y a aura en commun un monospace pour Opel et un monospace « crossoverisant » ou un crossover « monospacisant » ou plus simplement, ce projet commun vise au remplacement des Opel Zafira et Peugeot 3008. On mettra de coté le Citroën Picasso puisqu’il est sur le point d’être présenté et sera commercialisé dans le courant de l’année prochaine.

Un quatrième projet était au menu, celui d’une berline du segment D mais là, il n’y a pas eu d’accord et les deux constructeurs travailleront de manière séparée au développement de leurs grandes berlines respectives. Donc C5 III et 508 Mk2 resteront des autos entièrement françaises construites en France et c’est probablement le site de Rennes la Janais qui en assurera la production.

PSA-GM

D’autres projets sont encore en discussion notamment concernant les autos mondiales ou destinées à des marchés où les deux constructeurs sont en bonne position. On pense notamment à l’Amérique du sud où GM est plutôt bien implanté comme d’ailleurs PSA.

GM et PSA avait dit dans le courant que des décisions et des accords importants seraient mis en place avant la fin de l’année, c’est bien le cas et maintenant il va nous falloir patienter jusqu’en 2016 pour voir apparaitre les premiers fruits de cet accord et le développement de la joint venture qui va être mise en place pour gérer tous ces programmes. Une affaire à suivre dès 2013 au moment de la création de la co-entreprise GM/PSA.

Via PSA, GM, Reuters.