Après s’être forgée une solide réputation dans le monde du raid féminin ou une première expérience, 120 femmes partent à la conquête de l’Argentine dans le cadre du Trophée Roses des Andes. Après le Raid Cap Fémina et le Rallye Aïcha des Gazelles pour certaines, ces femmes souhaitent s’affirmer en terre inconnue qu’est l’Argentine.

Roses des Andes

Le Trophée Roses des Andes en quelques mots…

Sur 3700km de long et 1400km de large, l’Argentine attise les aventuriers du quatre coins du globe. Des passionnées n’ont pas froid aux yeux, traverser la Pampa des Gauchos, atteindre l’Altiplano désertique n’est pas un frein pour ces deux femmes passionnées de 4×4 et de raid. Je me souviens d’une phrase durant mon raid:

Le raid est  une passion, une fois que l’on y a mis le doigt, le besoin de partir est viscéral.

Beaucoup  ne sont plus débutantes, la lecture d’un terrain, l’appréhension d’une carte, des kilomètres est une partie de dames. Mais que pousse ces femmes à partir à l’autre bout du monde ayant vécues des expériences d’exceptions au Maroc ? L’aspect sportif est présent, le moteur reste la découverte du pays, les rencontres incroyables, essentiellement féminines qui réveillent l’admiration.

Afin d’identifier cette compétition si proche et si loin des existantes, il est bon de cadrer le Trophée Roses des Andes. Le Trophée Roses des Andes est la petite soeur du Trophée Roses des Sables organisé par l’agence de voyage Désertours. Cette compétition est exclusivement féminine, sur la même base que les raids marocains. Au volant d’un Toyota, livré aux participantes en Argentine et loué par l’organisateur, les équipages devront suivre un road-book, user et abuser de la boussole zone B (Pôle Sud) afin de checker les CP (contrôle de passage). Aucune vitesse n’est prise en compte pour cette épreuve sportive, le classement est uniquement basé sur l’orientation, en d’autres termes, sur le nombre de kilomètres voire de mètres parcourus.

roses des andes couv

La compétition a lieu du 5 au 16 Avril, comprenant les 3 jours pour le vol aller, la remise des véhicules, les vérifications techniques obligatoires puis 3 jours de repos avant le retour. Elles vont découvrir le nouveau terrain de jeu, celui des provinces de Salta et Catatamarca, un secteur taillé pour l’aventure. Là bas, les pampas des gauchos laissent vite place à un altiplano désertique où lacs asséchés  volcans, villages d’adobe, lamas et vigognes emplissent la splendeur de ce site. L’Argentine est montagneuse, c’est pourquoi Jean-Jacques Rey, fondateur de Désertours annonce d’emblée les altitudes proches des 2000m dont deux courts passages au delà de 4000m. D’après une participante, l’organisation porte une attention particulière à l’état de santé des participantes, d’autant plus important lorsque l’on connait le MAM (Mal Aigu des Montagnes) qui peut provoquer de graves incidents cardio-vasculaires et pulmonaires. Le corps s’ajuste d’abord par une augmentation de la fréquence respiratoire : la respiration devient plus rapide et plus profonde pour mieux oxygéner le sang. La fréquence cardiaque s’accélère. Une règle communément admise consiste en un gain de 300 – 400 mètres par jour au-delà de 3 000 mètres avec une journée de repos à chaque 1 000 mètres de gain. Effectivement ce ne sont pas les dunes de Merzouga, les participantes vont être confrontées à des difficultés physiques. D’après l’organisation, l’acclimatation n’aurait pas réellement lieu tant l’ascension est prompte pour redescendre immédiatement.

Le raid vise le financement de l’association Enfants du Désert qui en Argentine utilise le cheval comme partenaire thérapeutique auprès d’enfants handicapés moteurs,  sensoriels ou mentaux. Le montant de ces financements et le nombre de nouveaux enfants pris en charge grâce à l’association Enfants du Désert, 720 euros = 1 an de thérapie pour un enfant. D’après l’organisation, à ce jour, seuls 78 enfants bénéficient de cette technique, la liste de demande est de 2000.

387212_508476819202021_1036793968_n

Les Participantes en course pour les sponsors

Incroyablement peu cher, ce raid à des milliers de kilomètres est accessible dès 15 000€, le même tarif que sa grande sœur pour le Maroc. L’équipage doit ajouter à cette somme les frais  de carburant (300 € annoncé), le déjeuner, l’eau pour la durée du raid, achetée directement sur place d’après les participantes. La première édition de ce raid à l’autre bout du monde est une sorte de « test » pour Désertours. Quoiqu’il en soit, les équipages se démènent depuis un an afin de franchir la ligne de départ. Dans ce cas, le soutien est incontournable, celui des amis, familles et de certaines personnalités. Certains équipages ont eu le plaisir d’être soutenu par des célébrités du sport automobile comme Margot Laffite.

Nous souhaitons une belle aventure à toutes ses femmes, une belle course et surtout attendons avec impatience le retour!

Pour découvrir le Trophée Roses des Andes, rendez-vous ici.

Dates à retenir

5 avril 2014 Vol Paris vers Buenos Aires
6 avril 2014 Arrivée à Buenos Aires puis vol vers Salta (2h de vol)
7 avril 2014 Prise de possession des 4×4 et équipements de sécurité – ravitaillement – vérifications techniques et administratives et briefing général
Du 8 au 14 avril 2014 Étapes dans le désert et l’Altiplano du grand nord-ouest argentin
14 avril 2014 Jour de repos, Restitution des 4×4 et action de solidarité auprès de jeunes handicapés et soirée de remise des prix
15 avril 2014 Vol Salta – Buenos Aires – vol retour
16 avril 2014 Arrivée à Paris