Renault 5 Prototype : la belle surprise de la “Renaulution”

A moins d’être totalement déconnecté, vous avez probablement remarqué que le Groupe Renault a beaucoup fait parler de lui aujourd’hui. Pour les prochaines années, le nouveau patron Lucas Di Meo veut sa “Renaulution”, avec tout un tas de changements profonds pour se remettre d’aplomb. Mais le plus croustillant là dedans est probablement le retour de la célèbre Renault 5. On vous en dit plus tout de suite !

Afin de rajeunir la marque, et jouer sur le néo-rétro qui fonctionne si bien, Renault souhaiterait donc faire revivre la fameuse R5 dès 2025. Cette dernière, totalement électrique, devrait alors remplacer l’actuelle Zoé. Et c’est Gilles Vidal, qui a rejoint les équipes cet été après des années de succès chez Peugeot, qui s’est chargé de cette étude de style.

La mini citadine, apparue en 1972, est facilement identifiable avec cette Renault 5 Prototype. En y apportant la touche de modernité qui va bien, les lignes restent toujours très anguleuses. On notera particulièrement la ressemblance à l’arrière grâce aux feux allongés verticalement. Ou encore la prise d’air sur le capot, côté conducteur, qui fait cette fois office de trappe de recharge. Sinon, les plus observateurs d’entre vous auront forcément remarqué un tout nouveau losange sur la calandre. Enfin pas si nouveau que ça, car il reprend le style du logo dessiné par l’artiste Victor Vasarely et inauguré sur la… R5 !

Pour faire le show, cette 5 Prototype se dote de tout un tas de LED un peu partout. L’avant notamment est très lumineux, avec des feux de jour en lieu et place des antibrouillards par exemple ; les logos à l’avant comme à l’arrière sont quant à eux éclairés. Plus subtil, le drapeau tricolore sur les rétroviseurs extérieurs vient renforcer la French Touch. Si ces petites fioritures pourraient se retrouver sur un véhicule de série, il sera plus compliqué d’y retrouver le toit en tissu ici présent ou même l’écran qui affiche des petits messages visibles depuis l’extérieur. Malgré sa transmission peu passionnante pour bon nombre d’entre nous, sa bouille et sa couleur bien flashy donne envie de vite la rencontrer sur nos routes. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour votre information, avec ce plan de relance, Renault prévoit de mettre sur le marché d’ici 2025 pas moins de 14 nouveaux modèles. La moitié se concentrera sur les segments C et D, cœur de métier du constructeur, et toute la gamme sera proposée avec des motorisations hybrides ou en 100 % électrique.