… en Asie !

Après le Vénézuela,  c’est en Chine que Renault va s’implanter. Avec son partenaire local Dongfeng, le constructeur français va s’installer dans le grand pays avec une usine capable de produire 200.000 autos/an. Le dossier et site d’implantation ont été acceptés par le bureau de la Commission Nationale de la Réforme et du Développement (NDRC) qui est l’agence de planification chinoise chargée d’avaliser tous les grands projets industriels dans le pays. Ce futur site industriel a été confirmé par Renault et son partenaire chinois ainsi que par la municipalité de Wuhan où sera construite l’usine.

Reste à finaliser l’étude d’impact sur l’environnement mais une partie du dossier est sur les bureaux des fonctionnaires zélés du NDRC. Une fois cette étude terminée le projet global pourra être soumis au gouvernement chinois pour approbation définitive. Le processus devrait encore prendre plusieurs mois et devrait impliquer vraisemblablement des dirigeants politiques français et chinois au plus haut niveau des deux états.

Selon des sources proches du dossier, la première pierre pourrait être fin 2013 ou plus surement début 2014. Ce nouveau site industriel représente un investissement de plus de 800 millions d’euros. La production de départ est prévue pour 150.000 véhicules/an avec une production faite en deux équipes auxquelles une troisième  pourrait  être ajoutée afin de porter la production à 200.000 véhicules/an si le marché ne demande.

Le premier véhicule qui serait assemblé à Wuhan pourrait être le Koleos (24.000 ventes en 2011 en Chine) ou son successeur. Quelle va donc être la prochaine destination des investissements faits par Renault ? A vous de voir….

Via ChinaBusinessNews, LeMonde.