Renault Initiale Paris Concept 2013.11

Ce jour, Renault a dévoilé au salon de Francfort, la Mégane restylée mais aussi et surtout l’Initiale Paris Concept qui est le sixième et dernier concept car annoncé par Renault dans sa fameuse  fleur des cycles de la vie à 6 couleurs. Pour mémoire, il y a eu :

– DeZir = Rouge = Amour
– Captur = Orange = Exploration, découverte
– R-Space = Jaune = Famille
– Frendzy = Vert = Travail
– Twin’Z & Twin’Run = Bleu = Jeu, plaisir
– Initiale Paris = Violet = Sagesse, sérénité

la-fleur-Renault-des-concepts-cars

« Initiale Paris est le sixième concept car dans la stratégie de design de Renault. Il préfigure le remplaçant de l’Espace et incarne la vision de Renault pour le segment haut de gamme ou premium. L’Initiale Paris Concept est un grand véhicule long de 4.85 m c’est à dire au format de l’actuel Grand Espace qui mesure 4.86 m. Il est vraiment ce qu’on appelle un crossover puisqu’il mélange des éléments venus des berlines du segment E, des influences du monde des SUV et bien sur l’esprit des grands monospaces notamment avec une belle surface vitrée et de la place pour voyager.

Comme c’est hélas une quasi tradition, ce nouveau concept car Renault a déjà été largement critiqué ici et là par ce qu’il est trop comme, pas assez comme ça ou ça ne marchera jamais comme ce fut le cas de l’Avantime. Mais si on apprécie les deux références du segment de la niche des Grands Monospaces que sont le S-Max et l’Espace IV et qu’on a envie de circuler autrement que dans un classique SUV ou une traditionnelle berline gris foncé, cet Initiale Paris est une agréable proposition qui permet de faire voyager autrement 6 passagers.

Les lignes ne sont d’ailleurs pas sans nous rappeler les trois véhicules précédemment cités tout en étant peu être plus musclées, plus exclusives. L’ensemble est mis en valeur par la large face avant qui reprend la signature VDA avec avec des barrettes chromées en lieu et place de l’habituel masque noir mais aussi par le pli latéral de carrosserie ou le jonc chromé qui marque la forme du vitrage latérale. On appréciera les portes antagonistes sans montants, l’absence de pied milieu (comme sur le Ford B-Max) qui libère l’espace visuellement mais aussi l’accessibilité pour les passagers. On remarque que les phares avant son plus fins que ceux des derniers modèles de la marques et le jonc chromé qui les enserre « virilise » le regard de l’Initiale Paris Concept. Les amateurs de la marque au losange auront peut être remarqué que la forme de la vitre de custode arrière n’est pas sans rappeler le dessin que faisait la couleur gris alu sur le montant B et le hayon de l’Avantime quand on le regardait de profil.

L’Initiale Paris Concept propose aussi un beau pavillon fait de plexiglas et d’aluminium qui laisse passer la lumière de manière permanente mais non uniforme au travers du plan de la ville de Paris. L’idée est lumineuse et sympathique mais il est peu probable qu’elle passe du stade de concept à la série.
Comme il est à la croisée des styles, le Renault Initiale Paris Concept emprunte au monde des SUV, une garde au sol un peu surélevée et des grandes roues en alu de 22 pouces chaussées en pneumatiques Michelin spécifiques. De par sa conception que l’on a voulu novatrice jusque dans sa structure, ce véhicule pèse quelques 250 kg de moins qu’un Grand Espace ce qui laisse envisager un poids à vide de l’ordre de 1650 à 1675 kg.

L’habitacle se veut lui aussi le mélange des genres, des ambiances et des plaisirs puisqu’on retrouve un mobilier qui se veut sobrement luxueux au dessin épuré, presqu’aérien notamment pour la console centrale et la planche de bord qui semblent flotter dans l’habitacle. Le sol marie un bois mat avec des éléments high tech en aluminium dans un dessin discrètement régulier qui peut être éclairé par un éclairage bleuté. La marqueterie contemporaine de la console et de la planche de bord donne un mouvement ondulatoire qui va des places arrière au haut de la planche de bord. Ecrans tactiles et touches sensitives sont bien évidemment intégrés dans ce mobilier tout en en suivant la forme.

L’Initiale Paris propose aussi 4 beaux sièges au design contemporain sans lien avec le sol du véhicule afin de garantir une ambiance « space » propre à la sérénité et au plaisir apaisé ! Si le jour la lumière extérieure baigne l’espace à vivre, la nuit c’est une douce lumière bleue qui rassure et apaise les voyageurs. Si les places des rangs 1 et 2 sont faites de sièges classiques, il n’en est pas de même pour le rang 3. C’est une banquette composée de « lames » mobiles indépendantes réglables individuellement afin de mettre le ou les passagers en position confortable ou pour être rabattues afin de dégager un espace de chargement suffisant pour des bagages ou des… cartons Ikéa.
Le conducteur dispose en face de lui d’un combiné porte instruments qui est à affichage numérique paramétrable et donne les principales informations nécessaires à la conduite. Un système de type HUD semble compléter cet ensemble.

Renault met aussi en avant une très belle et très technologique installation hifi développée avec son partenaire  BOSE® et l’IRCAM ((Institut français de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) qui fait la part belle à l’ambiance sonore et à la qualité du son grâce à une installation faite de 32 HP, de deux caissons de basses (un à l’avant, un à l’arrière) et d’un système d’amplification numérique à 12 canaux. Ainsi chaque passager dispose de son environnement propre qui lui offre un son spatial individuel à 360° grâce à des petits HP installé dans les reposes têtes. Cela ne veut bien sur pas dire que chaque passager puisse écouter sa musique mais plutôt que chacun profite pleinement de la meilleure qualité d’écoute possible. Par ailleurs, le système Centerpoint ® permet un réglage individualisé des paramètres d’écoute (en gros chacun à son équaliseur !) et traite le signal sonore selon le principe d’un système de type 5.1 pour tous les occupants de l’auto. A écouter pour se faire une idée des performances du système car en matière de hifi automobile on a assez souvent eu le pire ou presque au nom de la technologie sonore !

Renault Initiale Paris Concept 2013.16

Côté motorisation, l’Initiale Paris  Concept fait appel au moteur L4 1.6 L dCi dans une version forte de seulement 130 ch mais délivrant jusqu’à 400 Nm de couple grâce à la ,présence de deux turbocompresseurs. Ce moteur est accouplé à une boîte de vitesse à double embrayage EDC avec commande Shift-by-Wire, c’est à dire sans aucun câble ou liaison mécanique entre le levier et la boite de vitesse. Cette motorisation autorise une réduction de 40 grammes de CO2/km , soit, selon le constructeur, une consommation diminuée de 25 % par rapport à motorisation diesel classique comparable. Si l’idée de consommer moins est louable, un ensemble mécanique plus pêchu aurait été le bienvenu sur cet Initiale Paris Concept qui pèse tout de même plus de 1650 kg.
pour découvrir ce véhicule en vidéo, c’est par là :

Il nous reste maintenant à patienter entre 18 et 24 mois avant de découvrir la version de série et voir ce qui restera ce ce concept car à l’esprit luxueusement novateur et décalé. Il faudra toutefois espérer que le constructeur français se garde de trop d’innovations et qu’il aura tiré les leçons de feu l’Avantime qui serait surement dans le coup aujourd’hui mais qui est hélas né avec douze ans d’avance !

Renault Initiale Paris Concept 2013.20

Via Renault, Youtube.