Je rebondis sur l’article d’Eric et l’essai de la Twingo Gordini RS pour vous proposer en complément une session vidéo qui vous permettra de mieux apprécier en mouvement cette excellente mini sportive qui pourrait en remontrer à un certain nombre d’autos présentées comme des vraies sportives, puissantes, efficaces, avec un chassis d’enfer, un équipement surabondant et je ne sais quoi d’autre ! Je ne m’en cache pas, j’ai un faible pour les autos qui viennent de chez Renault Sport… et pas seulement les derniers modèles mais force est reconnaitre que les RS proposent généralement un excellent rapport efficacité/performances/plaisir et prix presque raisonnable. Aussi pour revenir à la Twingo RS qui serai à mon avis une bombe avec 25 ou 30 ch de plus, je vous propose quelques vidéos toutes récentes qui mettent en scène les versions RS et Gordini RS.

Pour retrouver les Twingo de sport en vidéo, c’est par ici :

En paraphrasant une ancienne publicité Renault, on pourrait presque dire au sujet de cette Twingo RS :  » Pas assez de chevaux mon fils ! Pas assez de chevaux ! »

 

Peut être avez vous lu les articles de mes amis Loïc et Patrick sur Caradisiac ( http://www.caradisiac.com/Pourquoi-faut-il-sauver-la-Twingo-RS-77901.htm ) mais je me fais leur échos en reprenant les propos de Jean Calcat qui fait remarquer que si les Clio et Mégane RS n’ont pas de soucis à se faire pour leur avenir et leur descendance, il n’en est pas de même pour la Twingo RS qui peine à trouver sa clientèle  notamment parmi les jeunes conducteurs et acheteurs qui semblent préférer à la limite une Twingo Gordini dCi 85 éco² plutôt qu’une RS. Triste mais pas étonnant à l’heure du paraitre et du carburant cher ou alors il faut aux jeunes acheteurs plus de 200 ch sinon t’es un looser ! Dire qu’il fut un temps où une petite sportive avait entre 80 et 120 ch mais les choses ont bien changé même si je reste persuadé que l’immense majorité des ceux qui veulent au « moins 200 ch » n’ont jamais eu le cran ou les capacités d’aller au bout de tant de chevaux… ne serait ce qu’à cause de la conso ! Enfin même si la Twingo dCi est une mini citadine agréable, ce n’est pas une RS. Aussi il semble à l’heure du développement de la Twingo 3 en partenariat avec Mercedes Benz que rien ne soit prévu pour une Twingo 3 RS. Ci dessous, je reprends les propos de J.Calcat et à vous d’en débattre ou de vous faire une opinion autour de l’avenir de la Twingo en version sportive.

 » Nous devrions en vendre des tonnes mais ça n’est pas le cas. Les raisons sont qu’une grande partie des jeunes à qui elle se destine n’a pas les moyens de sortir les 16,900€ qu’elle coûte. Et l’autre partie qui a les moyens estime que ça n’est pas une vraie R.S, ce qui est vraiment injuste. Du coup, ceux-là préfèrent acheter une Clio R.S d’occasion. De nos jours, les jeunes intéressés par des compactes sportives estiment qu’il faut au moins 200 ch pour être crédible, ce qui est vraiment dommage car cela ne devrait pas se voir exclusivement de cette façon. Nous sommes un peu victimes de notre propre succès car, comme c’est aussi le cas pour nos rivaux, nous avons poussé si loin les capacités moteur que dorénavant une puissance de 133 ch n’est pas suffisante pour intéresser.

Nous sommes aussi victimes du design de la Twingo 1 qui était juste brillant. La Twingo 2 Phase 2 est bien mieux que la Phase 1 mais elle n’est qu’une auto basique avec une bonne tête. »
Voilà de quoi discuter longuement sur le sujet, sur l’affaire de la puissance, du prix de l’image ou de la concurrence. A vous de voir si cela mérite un peu d’attention où si l’on passe directement à la case Twingo 3 1.2 L dCI Eco²…
Via Renault Sport, Youtube, Caradisiac.