La production n’a toujours pas repris du coté de Trollhättan et l’on songe sérieusement à vendre les bijoux de famille ( les actifs ) du coté de la direction de Saab pour obtenir du cash et financer la reprise de l’activité de production. Vladimir Antonov en déplacement au Vénézuela semble prendre les choses en main, pour la partie financière puisqu’il va très vite apporter de l’argent frais, qu’il a pris des contacts avec des grands banquiers russes qui se disent intéressés par des prises de participation dans Saab, les négociations avec l’office suédois de la dette semblent correctement avancer et on reparle chez Saab de la 9-5 Sport-Combi et de son lancement cet été 2011, mais ce n’est pas tout.

Aussi on apprend que le service de R&D de Saab qui fonctionne normalement a fait son choix au sujet de la plateforme de la future petite 9-1 et on apprend sans surprise que c’est la plateforme de la Mini B ( l’actuel modèle ) qui a retenu l’intéret des ingénieurs du constructeur suédois pour cette citadine vitale pour le constructeur. Saab profitera donc dans le courant du second semestre 2012 de la base de la Mini puisque la Mini C profitera de la plateforme traction de la future petite BMW. Moteur 1.6 L Turbo, plateforme, il ne reste plus qu’à Saab et à BMW à signer un protocole d’accord ( certain parlent même d’un partenariat, ce dont je doute car BMW ne se lancera pas dans une aventure suédoise qui est pour l’instant risquée ) ce qui pourrait être fait d’ici à la fin du printemps si tous les problèmes de trésorerie du constructeur suédois sont réglés.

Reste que ces 3 ou peut être même 4 semaines d’interruption de l’activité chez Saab vont encore peser sur les volumes annuels de ventes et qu’il sera difficile pour le constructeur de parvenir à ses 65000 autos dans l’année. Saab, un feuilleton krisprollien à suivre avec attention. Ci dessous deux illustrations de la 9-1 par TM pour SaabUnited.

 

Via Autocar, Autoblog, Saabunited.

Crédits illustrations : TM for SU.