La gestation de la future Alpine est difficile et douloureuse puisqu’il semble que la Société des Automobiles Alpine Caterham (SAAC) soit déjà du passé ou presque. Nous devons donc oublier la cérémonie officielle, les poignées de mains et les beaux discours de novembre 2012. La SAAC n’aura pas vécu 18 mois…

Renault et Caterham se séparent et suppriment la SAAC

Selon de nombreuses sources, il apparait que les entreprises Renault et Caterham seraient sur le point (ou sont ?) de séparer dans le cadre d’un commun accord liés à des tensions, des hésitations et bien sur au retard de Renault de sur le projet. On constate ici que le départ de Carlos Tavares qui portait le projet a mis à mal l’évolution de la création d’un coupé sportif Alpine.

Reste toutefois le fait que si la SAAC est dissoute, le projet d’un coupé d’au moins 250 ch reste bien au programme de Renault comme c’est le cas chez les britanniques qui sont, a priori, en avance dans le développement de la future sportive. D’ailleurs, le lancement annoncé pour l’année 2016 est bien confirmé.
Par contre nous pouvons être sur qu’au delà de ce modèle, il n’y en aura pas d’autres en commun. Selon plusieurs médias britanniques, Caterham serait à la recherche d’un nouveau partenaire industriel depuis quelques semaines pour succéder à la marque au losange.

Cette séparation, fut elle, à l’amiable jette un peu le trouble sur la résurrection attendue de la firme dieppoise car on se demande bien ce que Renault pourra ou voudra mettre sur le marché en plus du coupé. Et comme tous les passionnés, on peut craindre le pire comme ce fut le cas avec Gordini. Dans cet esprit, une Clio RS Alpine Turbo avec un liseret rouge, bleu ou noir, des jantes à ailettes et un volant trois branche à trous n’est donc pas à exclure… hélas !

Un dossier à suivre ensemble.

Via Autocar.co.uk.