… il le fait avec près de 2.0 g !

Petit fait divers « remarquable » hier à Paris qui illustre bien le problème de la conduite en état alcoolisé avec Gérard Depardieu qui s’est fait contrôlé après un accident bénin de la circulation alors qu’il circulait en scooter dans le 17eme arrondissement. 

Plus de peur que de mal pour l’acteur puisque seuls quelques hématomes ont été relevés par les pompiers mais les propos confus, le discours peu cohérent de l’acteur les ont conduit à faire intervenir les forces de l’ordre afin de procéder à un contrôle d’alcoolémie. Pendant quelques temps, le comédien a fermement refusé de se soumettre au contrôle avant d’obtempérer. Le session de dépistage eut lieu après quelques palabres et au final, G.Depardieu a été contrôlé avec 1.8 g d’alcool par litre de sang c’est à dire largement au delà de la limite légale(conduire avec plus de 0,8g/L d’alcool dans le sang est passible de 4.500€ d’amende, d’un retrait de 6 points sur le permis de conduire et en cas de récidive, l’amende est portée à 9.000€) (… Le comédien a été conduit au commissariat puis placé en garde à vue sur demande du parquet de Paris. Les forces de Police lui ont fait boire pas mal d’eau, l’on autoriser à avaler quelques sandwichs pour stabiliser son alcoolémie (choses qui ne se produisent pas pour le conducteur lambda qui finit en général en cellule le temps de dégriser !) . Depardieu a bien tenté de faire jouer ses relations (hélas la majorité a changé…) mais ce fut en vain !

 

 

 

 

Son permis de conduire lui a été retiré, il sera convoqué ultérieurement devant un tribunal et hier dans la soirée personne n’avait vu l’acteur sortir du commissariat car selon les informations disponibles, l’homme sera sorti en douce, caché dans le camion de dépannage qui emmenait son scooter accidenté en réparation…

Pas très bon pour l’image du comédien qui est un habitué des frasques et excès en tout genre  mais aussi parfaitement dans le cadre de ce que vont être deux des principaux objectifs de la Sécurité Routière et du ministère de l’intérieur en 2013, à savoir la chasse à l’alcoolémie et la sécurité et le contrôle des deux roues sur la route. Lui, surement pour faire malin a cumulé les deux en un seul coup ! Reste à espérer un traitement « normal » de cette affaire d’alcoolémie car pour beaucoup cela aurait été la comparution immédiate… après le dégrisement.

Via Europe1, LeParisien.

Crédits photos : AFP; AP.