La tendance à la hausse du nombre des décès sur les routes semble bien s’inscrire comme un phénomène réel et fort en 2014 puisque si l’on en croit les chiffres de l’ONISR et du Ministère de l’intérieur, 2014 sera l’année du retour de la hausse de la mortalité routière après une douzaine d’années de baisse ou de maintien des chiffres.

accident

Ainsi en novembre de cette année ce sont 279 personnes qui ont trouvé la mort sur les routes françaises contre 252 l’an passé sur la même période. Cela représente donc une augmentation de la mortalité de 27 personnes soit presqu’une de plus par jour.
Si le nombre de morts est en augmentation en novembre 2014 par rapport à novembre 2013, les chiffres officiels montre que le nombre d’accidents corporels est resté quasi égal avec une très légère hausse de 0,2 % avec 4.999 cas recensés. L’ONISR note toutefois que ce onzième mois de l’année confirme la tendance engagée ces derniers temps c’est à dire une hausse importante de la mortalité chez les usagers dits « vulnérables » comme les piétons (+ 15 %), les cyclistes (+5 %) et les motards ou ceux qui conduisent des deux roues motorisés (+ 9 %).

La Sécurité Routière note ainsi que sur les onze premiers mois de l’année, ce sont déjà quelques 3.103 personnes qui sont décédées sur le réseau routier français c’est à dire plus que l’année précédente sur la même durée. L’ONISR de compléter les explications avec les pourcentages d’évolution entre les 11 premiers mois de 2013 et ceux de 2014 et nous obtenons trois indicateurs de l’accidentalité routière dans le rouge qui enregistrent pour la période courant au 01/01/2014 au 30/11/2014 une augmentation de 5.0 % du nombre des personnes tuées de 2.6% des personnes blessées et de 3.6% de personnes hospitalisées. Ainsi sauf miracle (de Noël !), le total des personnes décédées sur la route durant les 12 mois de 2014 devrait dépasser assez nettement le chiffre de 3.250 enregistré en 2013.

Nous ne sommes donc pas dans la bonne direction pour atteindre le fameux cap des 2.000 morts/an promis ou plus simplement annoncé par l’ancien ministre de l’intérieur en début de quinquennat. Du coté de l’ONISR et du ministère on se dit préoccupé par ce retour de la « croissance » du nombre des décès sur la route et on promet un nouveau train de mesures dès que les fêtes de fin d’année seront passées.
On apprend ainsi que le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve annoncera au tout début du mois de janvier 2015 toute une série de mesures destinées à enrayer la hausse de la mortalité routière. Si l’on en croit les bruits de couloir, ces annonces porteront principalement sur la vitesse, l’alcool, les produits stupéfiants, les médicaments et l’usage du téléphone au volant… mais étonnamment et une fois de plus, rien sur la fatigue au volant !
Ce sont donc les habituelles annonces auxquelles il faudra s’attendre sachant toutefois que Bernard Cazeneuve exclut fermement (pour l’instant) une baisse généralisée de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes dites secondaires bidirectionnelles.

Avec les fêtes de fin d’année, il vous et il nous reste à être prudent, attentif et raisonnable au volant afin d’éviter toute mauvaise surprise que ce soit dans le cadre de la conduite ou avec les forces de l’ordre qui seront très présentes sur les bords de routes durant les prochaines semaines. A suivre l’an prochain.

Via SécuritéRoutière, ONISR, Ministèredel’intérieur.