C’est l’annonce faite ce jour par Claude Guéant, ministre de l’intérieur, sur Europe 1. Il a annoncé le déploiement d’un millier des ces radars dits « pédagogiques » qui indiqueront aux automobilistes leur vitesse mais ne les sanctionneront pas en cas de dépassement de la vitesse limite.

Le ministre fait savoir que ces radars seront installés notamment des zones dites dangereuses ou même sur des portions de routes où règnent déjà les radars qui retirent points et argent ! Le ministre explique qu’en général ces radars font lever le pied aux conducteurs un peu trop pressés et nous en sommes tous témoins notamment dans les villes ou près des écoles où les municipalités ont installé ce genre de système en général efficace.

L’idée quoiqu’inutile si on dispose d’un avertisseur de radars  ou d’un GPS ( qui je le rappelle donne la vitesse ) est quand même une bonne initiative même si les perpétuels lobbies répressifs représentés par le Professeur Claude Got et Chantal Perrichon font déjà la tête en affirmant que ces radars pédagogiques ne modifieront pas le comportement de ceux et celles qui s’estiment au dessus du respect des limitations de vitesse. Et ce fameux professeur Claude Got, spécialiste es Sécurité Routière, d’ajouter que la seule mesure pour faire baisser efficacement la vitesse, c’est l’interdiction par la loi et sa force de l’utilisation des avertisseurs de radars » .

Reste que si cette mesure est plus politique ( calmer les députés UMP et ces 1000 radars ne coûtent pas trop chers ) que réellement étudiée, on peut saluer cet effort non repressif surtout quand on connait l’efficacité de ce système en milieu urbain !

Via AFP.