+3.6%, c’est la hausse du nombre de morts par accidents de la route en juillet 2012 par rapport à juillet 2011. Ainsi cette année ce sont 367 personnes qui ont perdu la vie sur la route contre 354 l’an passé à la même époque.

C’est la première hausse depuis le début de l’année 2012 et une tendance positive qui était amorcée depuis 6 mois par rapport au premier semestre 2011. Malgré les 13 décès supplémentaires, la Sécurité Routière rappelle que le mois de juillet 2011 avait été très  favorable grâce à une météo exceptionnellement fraîche et pluvieuse avait « mécaniquement » entrainé moins de circulation notamment chez les deux roues motorisés. La Sécurité Routière explique que de telles conditions climatiques sont généralement associées à davantage de prudence et moins de kilomètres parcourus par les automobilistes. Le nombre de personnes blessées hospitalisées est également à la hausse : 2.705 blessés admis en hospitalisation en juillet 2012 contre 2.659 en juillet 2011 c’est à dire une augmentation de 1,7%.

Bonne nouvelle toutefois, le nombre des blessés et celui des accidents corporels sont en baisse avec respectivement 6677 blessés contre 7036 (-5,1%) et 5 316 accidents corporels contre 5415 (-1,8%) l’an passé en juillet. On note toutefois que de juin à juillet 2012, ce sont les piétons, mais surtout les cyclistes qui connaissent les hausses les plus significatives de la mortalité routière cumulée sur 12 mois avec respectivement +2% et +6%. La mortalité routière des 7 premiers mois de l’année 2012 reste toutefois en baisse de 9,1% (-207 personnes tuées) par rapport à la même période de 2011.

Si l’on se retourne sur les 12 derniers mois c’est à dire depuis le 1er août 2011 et jusqu’au 31 juillet 2012, on constate qu’il y a eu 265 décès de moins (3756 morts au total) par rapport à la même période 2010-2011. Ces 265 décès évités représentent une baisse de 6.5%, ce qui fait de cette période la meilleure depuis le début de la baisse des décès sur la route. Même si il y a du mieux nous ne seront fin 2012 au 3000 morts annoncés par l’ancien chef de l’état Nicolas Sarkozy. Nous savons tous que rien ne changera en matière de répression mais on souhaite que le président Hollande appliquera ses promesses de campagne qui voulaient que la Sécurité Routière soit toujours une des priorité de l’action de l’état. On ne peut donc que souhaiter un renforcement et des durcissements des sanctions pour ceux qui conduisent sous l’emprise de l’alcool, de drogues douces et fortes, de médicaments ou pour les as de la conservation téléphonique ou du SMS en conduisant. On espère aussi que les services du Ministère de l’intérieur et de la Sécurité Routière feront dans les prochains mois plus de prévention, plus de formation et de pédagogie (gestion des temps de repos, détection des signes de la somnolence, maîtrise des distances de freinage, bonne utilisation des rétroviseurs, etc…) comme l’a annoncé le président en exercice. A suivre.

Via Sécurité Routière.