Attestation d'assurance

Les éléments nous viennent d’une enquête OpinionWay pour l’assureur MACIF. 

On découvre ainsi qu’en moyenne chaque automobiliste dépense 532€  par an (45€/mois) uniquement pour l’assurance de sa voiture. Alors que les les primes augmentent sans cesse, que la crise économique s’est installée comme un mode de vie imposé à tous et que les budgets de chacun ont baissé, il semble que les conducteurs qui envisagent de circuler sans assurance sont de plus en plus nombreux en France.

Nous apprenons que 13% des automobilistes envisagent de ne plus assurer leur auto et donc, eux même et les passagers qu’ils sont amenés à transporter au quotidien ou de temps à autres. Ce pourcentage fait même plus que doubler chez les jeunes conducteurs puisqu’ils sont 28% à se dire prêts à circuler en auto ou en moto sans assurance. Inquiétant tout de même !

Reste qu’en cas d’accident et de défaut d’assurance, les conséquences peuvent être importantes pour la partie non assurée. En cas d’accident matériel, le conducteur devra payer les dégâts, les frais d’hébergement, de rapatriement ce qui peut être élevé reste toutefois supportable sauf si la voiture de la partie adverse, assurée elle, est une voiture de collection à la valeur « déraisonnable ». Par contre s’il y a des dommages corporels, le coût financier de l’affaire augmente extrêmement vite. Ainsi les dommages et intérêts peuvent aller de 100 000 à 150 000 euros si ce n’est plus notamment en cas d’incapacité totale ou partielle voire de décès. La sanction financière sera dans ce cas de très longue durée pour ne pas dire à vie notamment si le conducteur sans assurance ne dispose pas de revenus ou de biens suffisants.

Nous rappellerons, en bon père de famille (raisonné !), que circuler en voiture ou en moto sans assurance est considéré en France comme un délit et non comme une infraction. Se faire contrôler par les forces de l’ordre sans le fameux papier vert à jour peut entrainer quelques sanctions contraignantes comme :

– une amende de 3.750€
– une suspension voire une annulation de permis de conduire
– une confiscation du véhicule à deux ou quatre roues
– des TIG
– des jours-amendes

Si l’on en croit les propos tenus par des experts en assurance, les compagnie d’assurances privées ou mutualisées n’ont pas cesser d’ajouter ces dernières années des prestations, des options, des sous contrats tout en supprimant parfois quelques services de base ou en les facturant aux clients. En agissant ainsi, ils ont bien sur augmenté leurs chiffres d’affaires et donc leurs profits mais cela se fait au détriment des assurés qui n’en peuvent plus de payer ici et là et de voir augmenter chaque fin d’année leur prime pour des raisons diverses et variées que savent vendre les services marketing des compagnies. Allez hop, un p’tit coup de tempête par ici, un p’tit coup de hausse des frais d’hospitalisation par ci, une hause des prix du dépannage encore là et on sauproudre le tout d’une hausse liée à la simple inflation annuelle !

Cette enquête montre que la stratégie des compagnies qui en veulent toujours plus (le cas est identique pour les mutuelles) risque de ne plus être viable à moyen terme aussi bien pour les assureurs que pour les assurés. Ainsi, les experts disent que compagnies d’assurance devraient proposer de revoir les garanties proposées dans les contrats de tous types (Tiers, Tiers +, Tous Risques) et proposer au clients la possibilité d’en retirer certaines afin de maintenir ou faire baisser le coût annuel des primes.

Reste les cas particuliers de ceux qui circulent sur les routes sans assurance pour d’autres raisons que celles liées au budget. Il y a les multi récidivistes qui ne peuvent plus s’assurer (multiplicité des primes impayées et/ou multiplication des accidents à tort) et il y a bien sur tout ceux qui circulent sans permis de conduire et qui, de fait, ne font pas ou ne peuvent pas assurer une voiture !

Si les causes sont multiples, les risques encourus sont importants en cas de sinistre avec dommages corporels. Mieux vaut rouler assurer au tiers que sans assurance. On oubliera pas que le respect des règles de conduite, des autres automobilistes et quelques bons principes de vie devraient aider à ne pas rendre périlleuse la circulation sur les routes.

Via OpinionWay, Caradisiac, Macif.