carbon-motors-e7-police-car

Rien de surprenant si l’on se remémore les derniers évènements qui ont émaillé la (courte) vie de l’entreprise américaine :
-non obtention du prêt demandé à la DOE (il faut peut voir derrière cela un bon lobbying des trois grands constructeurs US)
-absence d’investisseurs
-usine de Connersville vidée
-dirigeants invisibles

Pour en 2009 l’affaire avait bien commencé avec l’annonce d’une voiture de police à l’américaine novatrice et bien loin des sempiternelles Crown Victoria et autre Chevrolet Impala. La Carbon Motors E7 c’était d’abord un look un peu futuriste, une motorisation diesel performante puisqu’un accord avait été signé avec BMW pour la fourniture de 100.000 moteur L6 3.0 L diesel avec BVA, une auto qui semblait bien pensée et à priori bien née.

carbon-motors-e7-police-car

Hélas la puissance des ex Big Three et leur influence ont joué leur rôle; malgré des milliers d’autos réservées, la berline E7 mais aussi le fourgon TX7 ne verront jamais le jour puisque Carbon Motors vient d’être placé sous le régime des faillites du Chapter Seven par la cour d’Indianapolis. Le passif de l’entreprise s’élèverait à plus de 21 millions de dollars alors qu’en face Carbon Motors ne pourrait présenter des actifs dont la valeur maximale est estimée aux environs de 20.000 dollars.
La mise sous Chapter 7 permet à l’entreprise et à ses dirigeants d’échapper pour un temps aux poursuites judiciaires mais quand la faillite sera prononcée il en sera tout autrement puisqu’il semble que de nombreuses plaintes ( pour un montant de plusieurs millions de dollars) ont été déposées à l’encontre de l’entreprise. C’en est donc fini de cette aventure automobile et policière. Place maintenant, entre autres, à la Ford Interceptor Police !

Via Business Week via LBA.