C’est ce que vient de déclarer le Tribunal de l’Union Européenne qui déboute Audi ( qui oeuvrait aussi pour VW ) de sa demande de considérer l’appellation TDi comme une marque exclusive du groupe Volkswagen.

Ainsi le tribunal relève que TDi ne correspond pas à une marque spécifique mais que cette appellation peut être la transcription de plusieurs choses comme : Turbo Diesel Injection, Turbo Diesel Ignition, Turbo Direct Injection etc… ce qui fait qu’Audi et le groupe VW ne peuvent prétendre avoir l’exclusivité de l’utilisation de cet dénomination. Ainsi, tous les acteurs du marché automobiles utilisant le même principe pour leurs moteurs diesel, on peut donc se dire que tout le monde pourra désormais apposer le logo TDi à l’arrière de ses autos. Mais très sincèrement dans l’inconscient collectif, TDi est quasi inévitablement rattaché à VW et aux marques du groupe automobile allemand.

D’ailleurs chaque constructeur ou chaque groupe automobile a pris ses marques et ses habitudes avec sa propre appellation. On voit mal PSA passer du HDI au TDi, Renault abandonner dCi, Mercedes délaisser le CDI ou Fiat le MJT ou le JTD. Au pire l’utilisation de ce logo pourra peut être venir d’un constructeur chinois en manque d’imagination mais je crois que le péril n’ira pas au delà. Reste qu’avec les nombreuses appellations citées par le tribunal luxembourgeois, on pourra voir une TDi essence… si TDi veut dire Turbo Direct Injection. On notera enfin que dans certains pays la dénomination est déposée par VW-Audi mais on se rappellera aussi que VW utilise depuis longtemps une appellation Renault pour ses Golf, il s’agit du nom GTD qui est né chez Renault en 1979 sur la R20 diesel ( Grand Tourisme Diesel ) que VW avait habilement transformé en Golf Turbo Diesel afin d’échapper au risque de poursuite. Et cette affaire TDi si elle n’est pas grave du tout, est une sorte de réponse du berger de Billancourt à la bergère bavaroise !

 

Via AutoBild