L’affaire Toyota aux USA puisque c’est comme ça qu’il faut bien l’appeler, commence à partir dans tous les sens voire même en vrille.

Après les nombreux rappels, les avis alarmistes de la NHTSA, les faux reportages basés sur de la désinformation, les Prius 2 ( non concernées ) qui devenaient folles sans raison, les tapis moquettes refixés qui ne servaient à rien, la convocation du PDG devant le congrès, les chasseurs d’indemnisation sur dépôt de  fausse plainte, les chauffeurs qui oublient de freiner et qui vont dans le mur, nous avons vu apparaitre le coup des rayons cosmiques qui auraient une influence sur le fonctionnement des Prius, l’électricité statique due aux lignes à haute tension qui perturberait le bon fonctionnement des composants électroniques, etc….

C’est désormais à la très respectable NASA d’intervenir dans le dossier Toyota sur demande du désormais « risible  » Ray Lahood ( secretaire aux transports ). L’agence spaciale se verra dotée dans un premier temps d’un budget de 3 millions de dollars et délèguera 9 ingénieurs hautement qualifiés en électronique pour démêler les problèmes sur les Toyota. Ces salariés de la Nasa sont dépêchés sur le coup afin de faire des études sur l’influence des interférences electromagnétiques volontaires ou incontrôlées sur les logiciels et matériels électroniques embarqués ! Un chouette programme en perspective auquel est associé Toyota qui perdure dans le fait de dire ( via des dossiers et des études ) que l’accélérateur électronique n’est pas la raison de certains dysfonctionnement.

Et c’est pas fini, car le buzz et la « folie » continuent chez certains conducteurs américains qui voient des Toyota folles partout. Ainsi, on a appris qu’une conductrice de 76 ans qui conduisait une Camry passée au rappel et certifiée apte pour la route, déclare avoir perdu le contrôle de son auto alors qu’elle… se garait à moins de 10 km/h !  Selon elle, c’est la faute à une défaillance de la Toyota et elle ajoute :  « tout d’un coup il y a eu un gros bruit et la voiture a bondi pour aller taper dans le mur. Tout s’est passé si vite que je n’ai pas eu le temps de réagir ». Et si l’ordre des évenements était différent et les responsabilités involontaires et surtout mal contrôlées par la conductrice. Un peu n’importe quoi tout de même de la part de certains chez qui cela semble être devenu obsessionnel et maladif….

Toujours est il que ce jour, nous avons appris que les ventes de Toyota ont cru de 13% en mars 2010 au niveau mondial, de 50.7% au Japon mais aussi et surtout de 35% aux USA et au cumul d’une année ( 03/2009 à 03/2010 ) ces mêmes ventes de voitures neuves ont cru de manière importante sur l’ensemble des marchés…Qui a dit que  Toyota allait s’effrondrer sur le marché US et ailleurs, ah oui, les lobbysites !

Malgré ce regain de forme, on reste prudent chez Toyota car on craint surtout les centaines de millions de dollars qu’il va falloir débourser face aux actions collectives et aux cabinets d’avocats avides de billets verts. D’ailleurs, vous constaterez qu’ailleurs dans le monde, il n’ y a pas plus de problèmes avec Toyota que d’habitude et que cette panique quasi organisée aux USA ne profite même pas aux deux constructeurs américains qui sont passés par la case Chapter 11, Ford profitant de son avance technologique et de sa gamme plus « raisonnable » mais néanmoins très agréable et interessante dans son offre. Sur le mois dernier, on note aussi les bons résultats de Nissan puisque la marque  a vu sur le sol américain ses ventes croitre de plus de 20%…

Prochain épisode de cette affaire Toyota aux USA, l’Homme de Roswell et E.T traficotent toutes les Toyota des américains exclusivement pour qu’ils aient des accidents et là ce ne sont plus la NHTSA ou la NASA que Ray Lahood va devoir appeler pour régler le problème mais bien la Garde Nationale ! 

Via AFP, BFM Eco, AutomotiveNews,Jalopnik.