C’est donc la Toyota Auris hybride ( HSD ) qui a été élue par un collège de journalistes qui sont membres de l’AFPA ( Association Française de la Presse Automobile).

Tout le monde attendait une des triplettes des groupes PSA et Mitsubishi et c’est finalement la Toyota Auris HSD ( motorisation 136 ch issue de la Prius ) qui a été choisie devant le trio iOn, C-Zero, i-MiEV, la 500 TwinAir et la Polo BlueMotion. Les journalistes ont voulu, semble t-il mettre en avant sa technologie dite « full hybrid », son tarif raisonnable ( dès 19.900€ ) ainsi qu’une faible consommation liée à de faibles émissions de CO2 ( 3.8 L/100 km et 89 de CO2/km ).

 

Pas sur que cela aidera beaucoup l’Auris sur le marché des compactes mais on peut reconnaitre sur ce coup un choix sensé et raisonné alors que cela aurait été un choix politique si un VE avait été élu. Reste qu’on sait qu’en 2012, la voiture verte de l’année sera soit une Nissan soit une Renault…

 

Via AFPA, Toyota.