L’opération test débute dans 9 jours (21 juin 2012) dans la Communauté d’Agglomération de Saint Quentin en Yvelines. Pour ce test grandeur nature, 50 Twizy seront mise à disposition de 200 abonnés « pilotes » qui pourront profiter du système d’auto-partage Twizy Way by Renault.

Pour ce projet test, les 50 Twizy seront réparties sur un territoire d’environ 27 km²et les utilisateurs pourront prendre les VE là où ils se trouveront et les laisseront là où ils le souhaiteront, c’est à dire sur toute place de parking public libre de la zone de test. Twizy Way by Renault se veut surtout un service privé au service de l’intérêt général (doit-on sourire ?). L’exploitation c’est à dire l’entretien, la recharge des véhicule, le dépannage sont à la charge de Renault. Les communes situées dans le périmètre d’expérimentation (Montigny-le-Bretonneux, Guyancourt, Voisins-le-Bretonneux, une partie de la ville de Trappes – là c’est pas gagné ! -) ont donné les autorisations nécessaires pour l’utilisation du domaine public et des infrastructures de stationnement et de recharge (?) de  la Communauté d’agglomération de Saint Quentin en Yvelines. St Quentin et les villes partenaires se sont par ailleurs engagées à participer à la promotion du service dès ce mois de juin.

Renault nous vend ce système comme un complément idéal aux transports collectifs et rappelle que Twizy Way by Renault est un service d’auto-partage simple, écologique et pratique pour se déplacer en ville… mais qui rappelle étrangement ce que propose Mercedes Benz avec Car2Go. Renault explique que le TWR offre une totale liberté à l’utilisateur qui prend le Twizy le plus proche de lui, l’utilise le temps qu’il souhaite et dès qu’il n’en a plus besoin, le gare sur n’importe quelle place de parking public de la zone de test ou de la zone d’utilisation quand le système sera définitivement en fonctionnement. Ainsi et en temps réel, grâce à une appli pour smartphone ou internet,l’utilisateur abonné sait immédiatement où se trouvent les Renault Twizy disponibles à proximité (idem Car2Go)
Pour utiliser une Renault Twizy, ce sera sans réservation, immédiatement en flashant le QR code* présent sur le véhicule ou bien en réservant le Twizy de son choix dans les 15 minutes maximum qui précèdent l’utilisation (internet ou smartphone). Et renault nous le dit bien, avec Twizy Way by Renault, tout devient possible et simple. Je ne reviendrais pas sur Twizy et son descriptif mais on ne sait pas si ce sont des Twizy 45 ou des Twizy 80. On ne sait pas non plus quel est le coût horaire de la location. Thierry Viadieu, Directeur du Programme Nouvelle Mobilité de Renault d’ajouter : « Avec cette opération pilote, Renault souhaite confirmer que Twizy se prête particulièrement bien à une utilisation en auto-partage et tester l’organisation nécessaire avant un déploiement plus large ». On imagine donc que Renault va proposer TWR a d’autres villes ou d’autres communautés d’agglomérations dans les prochains mois mais au delà du fun de la Twizy que je vois de plus en plus dans le rôle de voiture de vacances ou de maison de campagne plutôt que dans un véhicule urbain destiné aux urbains qui… ne pourront jamais recharger leur VE, je vois mal ce projet prendre une réelle importance en France ou ailleurs du fait de sa conception (pas de coffre contrairement à une Smart). On ajoutera que si l’idée est sympathique, jeune, la Twizy reste une auto fragile (quid du vieillissement de l’engin en permanence sur la voie publique) et pas forcément apte à être un vrai complément aux transports urbains de part sa conception singulière. Si l’on veut rester dans le même esprit, je pense qu’un système Zoé Way by Renault aurait plus sa raison d’être mais ce n’est que mon avis. Sachez enfin que ce système d’auto-partage selon Renault sera ouvert à tous sur l’agglomération de Saint Quentin dès la fin septembre 2012. Si le système est viable, il est fort probable qu’en 2013 nous découvrirons d’autres villes ou communautés urbaines disposant du Twizy Way by Renault.

Reste quand même une dernière question en suspens et si ce système, peu ou pas innovant par rapport à Autolib’ ou Car2Go même s’il marie les deux principes, était destiné à écouler les Twizy (NDLA : dans les grandes villes de l’Ouest le quadricycle est quasi invisible en dehors des modèles d’essai des concessionnaires)… Euh, non c’est pas moi j’ai rien dit !

Via Renault.