Vous êtes coincé dans la grisaille hivernale et attendez avec impatience la reprise des championnats ? Les bagarres en piste, le son des moteurs, l’odeur de la gomme… Tout cela vous manque ? La perspective du premier Trackday de l’année vous obsède ? Nous aussi !  Pour vous faire patienter, voici un petit retour en arrière avec cette belle journée d’octobre passée en compagnie de Prestige Racing, sur le circuit de Nevers Magny-Cours !

Jeudi 31 octobre, il est 9h du matin lorsque j’arrive dans les paddocks du circuit nivernais à la recherche d’une dernière journée d’adrénaline avant de plonger dans l’hiver. L’enceinte du circuit est pourtant bien déserte… Après quelques minutes d’attente, j’aperçois Joël Rivière, le directeur de Prestige Racing. Il m’explique que les voitures sont déjà toutes en pitlane, mais qu’il est pour l’instant impossible d’entrer en piste pour cause de brouillard épais ! En effet, une fois sur le bord de la piste, tout est bien calme !

DSC_0007

L’accueil est cependant très chaleureux, et les autos sont prêtes à en découdre ! Le plateau est très varié : on va de la 911 de série à la Ferrari de compétition, en passant par quelques protos !

Il est 11h30 quand le feu passe enfin au vert. Soulagement pour l’organisateur, le spectacle va enfin pouvoir commencer ! Il est cependant rappelé à juste titre que les conditions sont piégeuses et que la visibilité reste moindre. Les premiers à entrer en piste le font donc avec la plus grande prudence.

DSC_0103

Petit à petit, le brouillard laisse sa place à un grand soleil, et le rythme augmente de tour en tour ! La Ferrari 458 Challenge fait un bruit démoniaque, quel plaisir !

Il est déjà l’heure du déjeuner, les voitures sont rentrées au paddock. L’occasion rêvée de faire quelques images supplémentaires avec cette belle lumière !

La pause est courte, il faut rattraper le temps perdu le matin ! Alors c’est reparti !

DSC_0150

Thierry Boutsen, l’ancien pilote belge de Formule 1 est arrivé à la mi-journée. Il va reprendre le volant d’une F1 (biplace) après plus de 20 ans !  Impatient le long de la piste, j’entends le son du moteur résonner dans les paddocks ! Puis le voilà qui passe devant moi, un grand moment ! Quelque tours seulement et le voilà déjà à un très bon rythme, c’est vraiment impressionnant ! Et quelle mélodie….

Malheureusement, le temps de roulage perdu le matin l’empêchera de faire plus de 10 tours. Nous revenons donc aux voitures de tourisme et autres GT de course. Après avoir vu la F1 passer à plusieurs reprises, les autos qui défilent devant moi me semblent rouler au ralenti, et pourtant le rythme est très soutenu !

Le département John Cooper Works de Mini est également de la partie et présente la totalité de sa gamme actuelle. L’idée est de proposer aux intéressés quelques tours de piste au volant de la Mini JCW GP. Il s’agit de la deuxième version, dotée du 4 cylindres turbo de 218ch, un vrai petit kart ! L’opération a beaucoup de succès, et la Mini passe comme une bombe devant moi à chaque tour !

Les pilotes profitent du beau temps et des dernières lueurs de soleil pour exploiter leurs jouets respectifs à la limite ! L’ambiance en piste est très respectueuse, et tout se passe bien jusqu’à la fin de la journée.

La journée se termine tranquillement dans les paddocks, tout le monde profite avant de reprendre gentiment le chemin du retour, les bras engourdis et les oreilles sifflantes. Je tiens à remercier chaleureusement Joël Rivière et son équipe pour l’accueil exceptionnel qu’ils m’ont accordé ! Une fois de plus, quel plaisir de rencontrer des gens passionnés et ouverts d’esprit, qui n’hésitent pas une seconde à partager leur passion ! Un grand merci !

 

Crédits récit et photos : Nicolas Verneret for Blogautomobile.fr