Beetle - 01

Le léger restylage de la Volkswagen Beetle est surtout l’occasion de faire naître une multitude de variantes pour une personnalisation accrue.

Difficile carrière que celle de la New Beetle de Volkswagen. Passé l’effet de mode de la première version, la seconde peine un peu à trouver son marché. Pas assez pratique pour un daily, tombée en désuétude sur le marché du hype face aux Mini et autres Fiat 500, elle tente de se refaire une santé avec un restylage, une remise à plat de la gamme et un une multiplications des possibilités de personnalisation. Toutes ces nouveautés ont été présentées ce week-end durant le Beetle Sunshine Tour, manifestation rassemblant les fans de la Cox’, la vraie.

Restylage tout d’abord, qui est bien léger. Un nouveau bouclier avant à prise d’air élargie, des feux arrières LED et… c’est à peu près tout, même si quelques détails changeront encore suivant les multiples versions. Les versions Dune, R-Line et Denim reçoivent quant à elles des élargisseurs d’aile. Pour agrémenter le tout, 2 nouveaux coloris (dont un vert bouteille bien sympa) et de nouveaux tissus sont également disponibles. Rien de bien folichon il faut avouer. Pour ce qui est de l’habitacle, guère plus de nouveautés. Des touches de couleur par ci par là sur la console centrale et on a fait le tour.

Les motorisations consistent en 3 moteurs essence TSI (105, 150 et 220 ch) et 2 TDI (110 et 150 ch) disponibles en boîte manuelle ou double embrayage DSG.

Les gammes est restructurée et comprend 3 niveaux standards : Beetle, Design et R-Line (anciennement Sport Line) et 8 packs d’équipement et d’accessoires. Volkswagen cède donc aux sirènes de la personnalisation à outrance qui fait les beaux jours des DS3 ou Mini. Bienvenue donc aux « Black Style », « Color4Me » et autres « Style ». L’équipement est quant à lui revu à la hausse avec notamment un détecteur d’angle mort et de nouveaux systèmes audio (dont un de la marque Fender ! Si si, les Stratocaster, Hendrix, Clapton, etc…).

Mais ce n’est pas tout, car outre la Dune, sorte de version tout chemin surélevée,  la Beetle est aussi disponible en éditions spéciales fleurant bon la nostalgie. Outre la version « Allstar », voici donc les « Denim » et « Karmann » qui viendront rappeler des souvenirs à certains. La Denim (déjà présente avant le restylage) est disponible exclusivement en cabriolet, sa capote étant en tissu imitant le Jeans, au contraire des sièges. Dommage, cela aurait rappelé la série spéciale Denim des années 70. La Karmann, également sur base de cabriolet, va chercher encore plus loin dans le temps en rappelant les premiers convertibles Volkswagen, construits précisément par le carrossier Karmann. La Karmann était déjà disponible sur certains marchés.

Rien de bien révolutionnaire donc pour cette nouvelle édition de la Beetle, mais une très grande possibilité de personnalisation et un mix modernité/rétro qui va peut être relancer la machine. Les tarifs n’ont pas encore été annoncés.

Crédits photos : Volkswagen