Wolfsburg, Volkswagenwerk

L’affaire est claire et entendue comme le précise un porte parole du puissant constructeur allemand : » Il s’agissait d’une fête purement de propagande nazie »,  mais la municipalité de Wolfsburg compte bien marquer le coup en juillet prochain puisque la naissance officielle de Volkswagen et sa FdF-Wagen est enregistrée au 1er juillet 1938. Pas de très grandes festivités mais une petite commémoration et une exposition au musée de la ville feront l’affaire.
Pour rappel, en 1938, Wolfsburg est une toute petite ville divisée en 3 « quartiers » d’environ 900 âmes située entre le Mittellandkanal et la rivière Aller, aujourd’hui c’est plus de 122.000 habitants et une des villes de Basse Saxe qui compte. 

C’est donc le 26 mai 1938, moins de deux mois après l’Anschluss (annexion de l’Autriche) et quelques mois avant le congrès de Nuremberg 1938, celui de la Grande Allemagne, qu’Adolf Hitler, Ferdinand Porsche et toutes les huiles du parti Nazi posent en grandes pompes et avec tout le cérémonial délirant du parti allemand, la première pierre de l’usine qui est aujourd’hui le siège du groupe Volkswagen AG. Ainsi nait Die Stadt des KdF-Wagens.

Wolfsburg 1938.1
Pourquoi KdF-wagen plutôt que Volkswagen, simplement parce que ce nom correspondait au choix fait par les nazis de donner à cette voiture le nom du Front du Travail nazi « Kraft durch Freude » ou en français « La force par la joie ». Ce 26 mai 1938, F.Porsche présente aussi au führer, les trois versions qui devaient constituer la gamme VW mais il n’en sera rien puisqu’à après la construction de l’immense site industrialo-automobile, seule quelques milliers de KdF-Wagen seront construites et le régime nazi profitera du savoir faire et de la technologie VW de l’époque pour produire en nombre des Kubelwagen (voiture bassine) qui sont en fait des Cox adaptées aux besoins militaires. Ainsi nait la VW82 équipée de réducteur et d’un différentiel autobloquant à galet fourni par la réputée maison Zahnradfabrik Friedrichshafen (ZF). Un an parès la Kubelwagen, VW lance la Schwimmwagen ou VW166 qui est la version amphibie et 4×4 de la Kubelwagen. VW produira, entre fin 1941 et le moment où les alliés vont détruire au 3/4 l’usine, environ 70.000 exemplaires des VW82 et VW166 notamment grâce à l’emploi de prisonniers russes venus en nombre (20-22.000) depuis le front de l’est.

La production à Wolfsburg de voitures particulières ne reprendra qu’au lendemain la fin de la Seconde Guerre Mondiale après que le très britannique service Royal Electrical and Mechanical Engineers ait remis en état l’immense site de production. D’ailleurs au début, la production est réservée aux forces d’occupation et ce n’est qu’au début 1946 qu’un ancien de chez… Opel, Heinrich Nordhoff, prend la direction de l’entreprise et relance la production de la Coccinelle destinée aux particuliers. C’est lui qui donne la bonne impulsion vers le succès que l’on connait (>21 millions d’unités produites) tant pour le modèle que pour le groupe automobile.

Voici même deux films (de propagande) :


Ci dessous, Wolfsburg en 1945, en 1951, début 1960 puis ces dernières années. 

Reste qu’il faut retenir de tout cela les faits historiques (sans les oublier), industriels et économiques et apprécier la très belle réussite de cette entreprise au fil des années et partout dans le monde.

Via AP, Volkswagen, KdF-wagen, Youtube.
Crédits photos :TimeLife, GettyImages, KdF-wagen.de

A découvrir : http://www.kdf-wagen.de/