moteur Ferrari 288 GTO

Vous allez me dire « Oui on le sait c’est pour la saison prochaine en Formule 1 ! ». Si l’affaire est bien évidemment réglée pour la F1, c’est une petite nouveauté pour division « voiture particulière » de Ferrari car depuis la fabuleuse F40, il n’y a plus de moteur turbo au sein de la gamme du constructeur de Maranello.

Selon les derniers bruits de couloir, Ferrari devrait dans le courant de l’année 2016 revenir aux moteur en V suralimentés pour une partie de sa gamme. Les normes antipollution, antibruit et antitout sont passées par là et pour ne pas être trop pénalisé par certaines législations européennes et internationales, Ferrari va devoir dans certains cas recourir à des moteurs V8 mais aussi V6 de plus faibles cylindrées et turbocompressés.
Ces blocs de « Next gen » devraient autoriser des voitures plus puissantes mais aussi et surtout moins énergivores et moins émettrices de CO2. Ferrari maîtrise cette technologie depuis les années 80 et cela ne posera pas de problèmes pour les services du constructeur que d’installer sous les capots de certains modèles des blocs turbo.
On ajoutera que Ferrari fabrique depuis quelques mois des V6 et des V8 suralimentés pour le compte de Maserati et on voit régulièrement tourner à Fiorano des California avec des capots moteurs bosselés et des bruits moteurs étouffés qui sont les signes de voitures à moteur suralimenté.
Si les futurs V6 et V8 sont concernés, il semble que les V12 resteront des merveilles mécaniques et atmosphériques…

Et pour vous souvenir de ce que sont des Ferrari à moteurs turbo, deux vidéos :

F288 GTO

F40 LM (Jacques Lafitte au Mas du Clos)

Via Motori.it, Autoevolution, Youtube.