Lancée en Chine au printemps dernier par le groupe Volkswagen, Seat peine à trouver ses marques et… les clients. 

Les ventes de la Leon ne décollent pas et les clients ne se précipitent pas dans les show rooms du constructeur espagnol, préférant aller visiter ceux de VW, Audi ou Skoda. En conséquence la direction de Seat China en accord avec celle de Volkswagen va mettre une nouvelle politique de distribution des voitures espagnoles qui vont, dans les prochaines semaines, être vendues dans les concessions VW des grandes villes chinoises. Cela ne devrait pas poser trop de problèmes puisque c’est actuellement le réseau Volkswagen China qui assure le SAV de Seat.

Par ailleurs Seat vient de signer un accord de distribution de ses voitures avec le groupe chinois China Grand Auto via le canal de ses points de ventes sur le territoire chinois. Selon les représentants officiels de Seat en Chine, l’accord permettra d’accroitre les volumes vendus, de réduire les coûts liés aux infrastructures et coûts commerciaux ce qui devrait aider au renforcement puis à la consolidation du C.A de Seat. Seat a aussi été trop gourmand avec les prix de vente de ses voitures, ce qui a du être un frein à l’achat. Aussi le constructeur a décidé depuis le mois d’octobre de baisser le prix catalogue des Seat Leon de 10.655€ (85.000 yuans) afin de mieux séduire les acheteurs.

Reste qu’on constate que même sur le grand marché chinois, Seat est une épine dans le pied du groupe VW. Même si il faut donner un peu de temps à Seat pour s’installer en Chine et développer son réseau de distribution hors des principales villes, la marque espagnole reste un vrai souci sur la majorité des marchés où elle est présente ! Il est vraiment très loin où Volkswagen nous vendait Seat comme une marque premium et équivalent espagnol d’Alfa Romeo… Aujourd’hui avec Seat, VW cherche essentiellement à écouler une production et à rentabiliser des investissements !

Via Beijing Times, Gasgoo.