hagar-dunor6

Après le flop du dossier Saab, c’est au tour du cas Volvo d’être mis en suspens. On pensait tous que la cas de Volvo Automobile était réglé et que le groupe Chinois Geely serait bien l’acquéreur de la marque suédoise. Mais il semble que la vente à Geely soit mise entre parenthèse pour quelques temps encore car il semble qu’un nouvel acquéreur se soit fait connaitre…

Effectivement il s’agit d’un consortium du nom de Crown qui a déposé ces derniers jours une offre de rachat de Volvo auprès de Ford. Ce nouveau groupe d’investissement est mené par un ancien de Ford, puisqu’il s’agit de l’influent Michaël Dingman qui fut membre du directoire de Ford entre 1981 et 2002.

Il serait aidé dans son projet par des groupes financiers scandinaves et américains mais surtout ce nouveau groupe financier d’investissement est mené et conseillé par Roger Holtback qui fut chez Volvo de 1969 à 1990 ( vice président de la marque en 1983 et membre du directoire de Volvo jusqu’en 1990 ) et qui est depuis près de 20 ans dans le milieu du conseil en investissement industriel et financier. Ce projet qui concerne bien évidemment la division automobile est pris au sérieux par la direction de Ford qui voit là l’occasion de ne pas laisser partir en Chine le groupe suédois. Ford va étudier d’ici au mois de janvier ce dossier de candidature et rendra ensuite son arbitrage. Ce nouveau consortium de reprise de Volvo a fait une offre à Ford pour un montant compris entre 2 et 2.5 milliards de dollars ( ~ 1.7 milliard d’euros ) . Un dossier à suivre dans les prochaines semaines mais qui laisse quand même quelques doutes quant à la perennité de la reprise car on sait très bien qu’un dossier qui traine en longueur n’amène généralement rien de bon. A suivre avec attention.

volvo_

Un petit mot à propos de Saab et de ses ex repreneurs. Le groupe chinois BAIC revient vers GM non pas pour sauver la marque suédoise ( d’ailleurs le veut elle vraiment ! ) mais pour racheter certains actif du groupe suédois qui l’intéressent, ainsi selon certains analystes la marque chinoise qui cherche à se développer à l’export serait interessée par le rachat des plateformes des anciennes 9-3 et bien sur 9-5 ( on le savait déjà ) et de tout l’outillage qui va autour de ces autos. Mais le risque vient du fait que BAIC veut se faire un nom dans le monde automobile et il se dit aujourd’hui que le groupe industriel chinois voudrait racheter… le nom SAAB, et si tel était le cas, on peut dire définitivement adieu à Saab of Sweden !

Via Reuters, WSJ, 24Heures.