Ford a convoqué demain après midi une conférence de presse à Göteborg à laquelle assisterons le directeur financier de Ford, Lewis Booth, le président de Geely, Li Shufu et Stephen Odell le patron de Volvo ce qui laisse présager d’une annonce importante ce dimanche. Selon la direction, il se pourrait même que le vice président chinois Xi Jinping, actuellement et étrangement en visite officielle à Göteborg , assiste à cette conférence .

Il semble que les syndicats suédois aient été rassurés ce samedi par les propositions et les vues de Geely au sujet de l’avenir de Volvo. Ainsi selon le représentant su syndicat des cadres du constructeur suédois, Glenn Magnusson les doutes et les craintes sont désormais lévés après une clarifications de la situation et des projets de Geely pour Volvo. Toujours selon les autres syndicats, c’est un accord assez bon et correct, alors nous pouvons y aller car nous avons reçu assez d’explications au sujet des projets, de l’avenir et de la gestion des capitaux futurs qui seront mis à disposition de Volvo. Ainsi ce sont cloturées les réunions officielles qui avaient lieu ce samedi.

Reste que comme une partie des syndicalistes, la presse suédoise  et les politiques ( ils ont déjà fait le coup pour Saab ! ) s’interrogent quand même beaucoup sur la teneur de cet accord du fait de l’absence de clarté dans les termes de l’accord  ( une spécialité chinoise … ), sur la capacité d’une si jeune et si petite entreprise automobile chinoise ( Geely est née en fin 1998, est un fabricant de réfrigérateurs depuis 14 ans et n’a produit que 300.000 autos en  2009 ) à assurer la pérennité de Volvo à moyen et long terme. En plus, au delà de l’achat il subsiste réellement un doute sur la capacité de Geely à financer le développement de Volvo, de ses technologies de pointe et de nouveaux modèles au delà de ceux déjà lancés ( V30, XC30, V60 ). Cela est confirmé par le fait qu’aucun nouveau prêt de l’état chinois n’est prévu pour le petit constructeur. Selon le quotidien suédois Dagens Nyheter, cet accord est un véritable saut dans l’inconnu, reste que selon Svenska Dagbladet, le PDG de Geely aurait quand même donné l’assurance  « verbale » que les services de R&D de Volvo resteront pour l’instant en Suède tout comme la production avant qu’elle ne se fasse dans une ou plusieurs usines en Chine …  Rien que cette dernière phrase peut prêter à confusion, voire même à craintes ! Reste que ce soir tous les préparatifs pour demain se mettent en place et que l’on attend toutes les hautes personnalités chinoises demain après midi car elles seront en visite dominicale à Göteborg pour découvrir une trois mâts du 18eme siècle qui faisait le commerce vers l’Inde et …la Chine il y a plus de 200 ans.

Pour mémoire, n’oublions pas que Ford va céder la marque suédoise pour environ 2 milliards de dollars alors qu’elle avait acquis la compagnie suédoise pour 6.4 milliards en 1999. Bonjour la perte sèche ! Volvo c’est aujourd’hui 22.000 salariés dans le monde et 16.000 en Suède pour une production de 334.800 voitures en 2009. Volvo, un des fleurons de l’industrie suédoise est née en 1928 fut independant jusqu’en 1999 date du rachat par Ford mais pour l’histoire et l’anecdote, n’oublions pas non plus qu’en 1990, Volvo avait refusé son rachat par une marque étrangère qui s’appelait… Renault !

Je terminerais par une information que j’ai découverte en préparant ce sujet, elle concerne le montage financier du rachat de Volvo Geely. Le prix de vente sera donc compris entre 1.8 et 2 milliards de dollars mais cet argent ne vient pas entièrement de la trésorerie peu importantee de Geely mais de :

un prêt de la BEI ( Banque Européenne d’Investissement ) à hauteur de 800 millions de dollars

un prêt de l’état suédois de 500 millions de dollars

le solde est amené par un prêt de l’état chinois, des collectivités locales chinoises  ( là où seront implantées les usine !!! ), quelques banques et un petit peu par Geely…

Une fois encore l’Union Européenne a donné le fouet pour se faire battre et en cas de défaillance du coté de Geely, qui remboursera la BEI, je vous laisse deviner ! Souahitons néanmoins à cette future structure de réussir sur le marché mais il est aussi envisageable que Volvo ait un peu plus de mal sur les marchés quand elle sera devenu chinoise .

 A suivre dès demain soir .

Via AFP, Latribune, Reuters, SD.