volvo - siège -

Le constructeur suédois a annoncé hier une baisse de 6,1% de ses ventes pour l’année 2012 dont une chute à deux chiffres (sans plus de précision) en Chine et en Suède et dit s’attendre à un exercice 2013 difficile sur le front du business.
Volvo explique que ses ventes mondiales ont diminué l’an dernier de 27.274 unités en passant de 449.225 en 2011 à 421.951 voitures en 2012. Le constructeur précise s’attendre à une année 2013 difficile en termes de marges et de croissance de la production mais se dit optimiste à moyen terme. Volvo explique que les Etats-Unis sont restés le principal marché à l’export de Volvo en 2012 avec une progression de 1,2% des ventes et 67.273 véhicules écoulés outre Atlantique. En Chine en 2012 Volvo n’a vendu que 41.000 véhicules, soit 10,9% de moins que durant l’année précédente. Le constructeur suédois se dit aussi assez satisfait de ses résultats au Royaume Uni mais confirme est un peu pénalisé, comme tout le monde, par la baisse du marché européen.

Néanmoins Volvo et son propriétaire Geely assurent prévoir d’investir quelque 11 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros) pour doubler le volume des ventes annuelles d’ici à 2020 en les portant à 800.000 voitures, dont 200.000 exemplaires rien que sur le grand marché chinois.

Après Deezer qui s’est invité il y a quelques mois chez Nissan et le Juke, c’est au tour d’un des autres grands de la musique en streaming de s’inviter chez Volvo. Ainsi après la signature il y a quelques semaines d’un partenariat entres les deux entreprises suédoises, la firme de Göteborg serait en passe d’équiper ses futurs modèles d’un accès direct et spécifique à la plateforme d’écoute musicale en ligne Spotify. Cette nouveauté en matière musicale (qui va contribuer à renvoyer les CD au placard) s’inscrit dans la démarche de Volvo qui veut connecter à moyen terme l’ensemble de  ses véhicules au « cloud ». L’arrivée de Spotify dans les Volvo se fera progressivement et devrait passer par l’utilisation de la plateforme Connected Vehicle Cloud d’une autre entreprise suédoise, Ericsson !

Spotify

Dès 2014, le conducteur pourra se connecter afin d’écouter sa musique en streaming via le Bluetooth (ou la connexion dédiée) de son téléphone portable qui servira alors de transmetteur. A moyen terme c’est à dire vers 2016-2017, le modem liant l’auto à Spotify devrait être intégré à la voiture. Une fois la connexion établie, le choix des titres musicaux à écouter sera accessible directement via l’écran du système d’infotainment de la voiture.

Reste quand même une question, les sites de streaming n’étant pas des oeuvres caritatives, les conducteurs finiront bien par payant un énième abonnement pour disposer de « leur » musique dans leur auto notamment si les lecteurs CD viennent à être complètement éradiqués de nos autos dans les prochaines années. Pas très cool tout de même où alors il faudra s’équiper d’une clef USB ou d’un lecteur MP3.

Via Volvo.