Bonnet d'âne

Le Numéro 1 britannique de la garantie Auto, Moto, VU depuis une bonne quinzaine d’années dresse en ce mois de janvier 2013 son bilan pour les moteurs automobiles et une fois encore, ce sont des anglais qui jettent un pavé dans la mare des idées reçues au sujet de la fiabilité supposée des mécaniques de nos autos.

Pour faire son étude et publier son classement, Warranty Direct s’est basé sur l’étude de 50.000 cas liés à l’automobile. Le premier constat fait par WD est le net vieillissement du parc automobile et la baisse de la qualité de l’entretien des autos qui se matérialise par une diminution de la fréquence des visites en atelier ou en centre auto notamment à cause de la forte hausse des prestations et pièces dédiées à la voiture. L’amélioration globale de la fiabilité des autos a aussi poussé les conducteurs à se reposer sur la chose acquise et non entretenue ce qui est un tort fait remarqué le spécialiste anglais de la garantie.

Fiabilité moteur - top et flop.1

Pour revenir à la fiabilité des moteurs, ce classement annuel met une bonne claque aux idées reçues et à la réputation des voitures allemandes qui, sauf Mercedes Benz, ne sont pas à la hauteur de ce qu’elles annoncent ou ce que les gens en disent ! Ainsi sauf Mercedes Benz qui est un très bon troisième en terme de fiabilité, BMW, Audi, Volkswagen, Opel/Vauxhall et indirectement Mini sont dans le bas du classement avec une avant dernière place pour Audi et une avant avant dernière place pour Mini. Ce n’est guère mieux pour les autres qui se situent pêle mêle au milieu de Renault, Peugeot (Citroën fait étrangement un peu mieux et se trouve dans le « ventre mou du classement) ou Mitsubishi qui se partagent les 10 dernières places du classement. Ce classement valide une fois encore la fiabilité globale des voitures nées au Japon.
Reste un must dans le genre peu fiable, MG qui atteint le taux exceptionnel de 7.88% de problèmes mécaniques.

Fiabilité moteur - top et flop.2

A l’opposé et en haut du classement, on retrouve en N°1 Honda , suivi par Toyota et Mercedes mais parmi les 10 premiers on retrouve Jaguar qui confirme une fois encore sa bonne fiabilité après les excellents classements 2010 et 2011 obtenus chez WD mais aussi au baromètre JD Power (USA et UE). Et apparaissent deux bonnes surprises, à savoir Ford et Fiat qui sont dans les 10 marques les plus fiables du marché européen entre Lexus, Nissan et Land Rover.

Duncan McClure Fisher, le patron de Warranty Direct fait aussi remarquer que les problèmes actuels sont de moins en moins liés à des faiblesses de la structure des voitures contemporaines (plateforme, trains roulants, mobilier intérieur) mais de plus en plus à la mécanique et à l’électronique qui rendent les problèmes insolutionnables sans le passage par la case Atelier Agréé, valise électronique et importants frais de remise en état. WD pointent aussi du doigt les garanties constructeurs qui intègrent hélas de plus en plus d’exclusions et augmentent notablement les frais de remise en état pour les clients qui hésitent, à cause de la conjoncture, à faire toutes les réparations. M.McClure Fisher prend l’exemple du coût des réparations sur des moteurs de Range Rover et Range Rover Sport compris entre 13.000 et 15000£ ( 15.500-17.900€) ce qui est très élevé même au regard du prix de vente des véhicules.

Voilà donc un nouveau retour à la réalité pour les puissants constructeurs allemands (sauf Mercedes Benz) qui vont devoir faire un effort pour redorer leur blason dans la réalité automobile et non celui attaché à leur image et à leur communication qui fait un beau travail pour faire passer un message différent auprès des clients même si il est vrai que le possesseur d’une Audi, d’une BMW se tait souvent sur ces déboires mécaniques alors que le possesseur d’une Renault ou d’une Fiat le fait savoir à la cantonnade !

Via WarrantyDirect, HonestJohn.