Prenez un zest de XJ220 pour le profil, un rien de Citroën GT pour l’arrière, ajouter une petit dose de Ferrari 250 Testarossa ou de Lotus Elise Mk2 pour le museau et les phares et vous découvrez la nouvelle Jaguar C-X75 qui est une supercar bien loin de tout ce que nous avons pu vous présenter depuis quelques semaines …

Ian Callum dit y voir de la Type C 1950, de la Type 1966 et de la XJ reste que cette supercar destinée à fêter les 75 ans de la firme britannique est plutôt très réussie même si elle a un petit air de déjà vu…  Le profil est élancé, la voiture racée, dynamique et sportive et elle pourrait préfigurer une grande Jag’ capable d’aller jouer dans la cour des supercars du moment.

Mais sur cette C-X75, point de V8, point de V12 ou de V16 mais 4 moteurs électriques électrique de 145 kW ( 195 ch ) pour une puissance totale de 780 ch, un couple de 1600 Nm pour aller chercher 330 km/h et pour abattre le 0 à 100 km/h en 3.4 secondes. Tout cela est bien beau mais comment alimenter ses moteurs électrique qui font d’ailleurs de cette C-X75 une 4RM ? Très simplement via des batteries Lithium-ion qui autorisent une autonomie de 109 km en mode tout électrique ou… 900 km grâce à deux micro turbines à flux axial qui tournent à 80.000 trs/min et développent chacune 70 kW ou 95 ch soit une puissance combinée de 190 ch qui permet de recharger les batteries et d’offrir ainsi 900 km d’autonomie tout en n’émettant que 28 g de CO2/km. Jaguar et ses sous traitants moteurs ont aussi fait un effort sur le poids des moteurs ( 50 kg chacun ) et des turbines  ( 35 kg  chacune  ) ce qui a permis de contenir la masse de cette auto faite principalement d’aluminium collé comme cela se fait en aéronautique. Cette C-X75 annonce au final un poids total de 1350 kg ce qui n’est pas mal du tout pour une auto de 4.65 et 2.02 de large.

Sachez aussi que cette Jaguar est de type Plug-in et que ses batteries se recharge en 6 heures sur une prise de courant domestique.

Bien évidemment c’est une transmission automatique qui gère le fonctionnement de cette Jaguar Supercar. L’habitacle suit la tendance actuelle qui veut de l’aérien, du fluide et du luxe, on notera toutefois ( ils ont du penser à l’ami Eric ! ) un tableau de bord en 3D avec compteurs façon rouleaux de GS, de CX ou même de BX qui viennent doubler les indications numériques.

Pour les amateurs, c’est l’horloger Bremont qui fournit la montre de bord qui fait aussi office de chronographe et qui est amovible pour éviter de  tenter certains.

Ci dessous la fiche technique de l’auto, suivie des vidéos de promo.

Les vidéos.

Voilà donc les premiers éléments de ce concept car Jaguar qui, même si on y trouve diverses inspirations, est un bel exercice de style et de technologie hybride.

Jaguar, Autotuningnews, Youtube,