Seulement  -12.9% , ça aurait pu être bien pire ( mais il est probablement à venir ) et nous le verrons, seules deux ou trois marques s’en sortent car  pour les autres c’est la chute !

Alors qu’en juillet, il s’était immatriculé quelques 194.855 voitures, il ne s’en est immatriculé que 169.804 en juillet dernier soit un déficit de 25.051 unités ou une baisse de 12.9% ( ou – 8.7% en données cjo ).

Chez lez constructeurs français, c’est Citroën qui accuse la plus forte baisse ( -17.7% ) devant Renault ( -15.9% ) et « seulement » -13.3% pour Peugeot. Au total, les français on perdu un peu plus de 16.000 ventes par rapport à l’an passé à la même période. Malgré ce recul assez net des ventes et des immatriculations, les trois marques hexagonales gardent encore 52.6% du marché ( 54.1% en 07/2009 ). Alors que les marques françaises chutent de 15.4%, les marques étrangères limitent la casse en restant sous la barre des 10% avec une chute de -9.1% malgré quelques beaux gadins.

Venons en vite au détail des marques qui comptent sur le marché et particulièrement les marques à la hausse. Le tour va être vite fait puisqu’elle sont au nombre de… 2. Bien évidemment, il y a l’inévitable marque roumaine qui monte, Dacia, qui est à la hausse et encore de fort belle manière puisque dans un marché à la baisse de près de 13%, la marque voit ses immatriculations croitrent de 47.5% ( de 6.059 à 8.934 unités ), l’autre marque qui est dans le vert c’est VW, la marque qui voit elle aussi ses immatriculations augmenter de 11.1%. Au chapitre des constructeurs qui limitent les frais, il y a Nissan ( -1.8% ) ,Audi ( -2.8%) et Fiat ( -5.1% ) pour les autres c’est le plongeon avec deux champions qui persistent dans la performance négative ( Seat : -30.7%; Toyota/Lexus : -27.4% ), ils sont accompagnés ce mois de GM qui replonge avec – 31.2%. On notera enfin que les petites marques sont globalement dans le positif puisqu’elles voient leurs immats augmenter de 11.2% ce qui confirme la tendance d’une partie de la clientèle à vouloir rouler différent !

Ci dessous les tableaux détaillés.

 Officiellement, on se console et on se satisfait d’un autre chiffre que l’on met en avant et qui est celui des immatriculations sur les 7 premiers mois qui est en hausse de + 2.8% en données brutes et + 2.1% en données corrigées. Ce qui nous donne 1.382.240 autos immatriculées en 7 mois…. mais attention, seulement +2.8% et il suffit d’un mois à -10% ou -15% et cela en sera fini du décompte positif pour l’année. Et quand on fait le tour des affaires et que l’on fait le point sur l’état des commandes, le pire est à craindre ( les constructeurs l’ont d’ailleurs bien compris et ont anticipé l’affaire ).

Août est un mois calme, septembre un mois de rentrée et d’impôts quant à la fin de l’année il y a fort à parier que ce sera sur le même tempo et le marché automobile 2010 risque fort d’apporter son lot de déconvenues et de désillusions notamment chez nos politiques et nos gouvernants. D’ailleurs, deuxième mois de chiffresà la baisse, deuxième mois sans intervention fanfaronne ( ou explicative ) de notre de l’industrie et du commerce, étrange non ! Serait il en déjà en vacances ? dans les cartons au ministères ? A la recherche d’un bon mot à destination du PS ? Difficile à dire mais je sens que l’on va vite oublier ce mois de juillet 2010 comme on risque d’oublier les 6, 12, 18 mois prochains….

PS : Dernière info de l’après midi et cela concerne l’Espagne. La prime à la case s’est terminée et les immats se sont effondrées de 24.1% et le niveau des commandes à chuté de 50% en juillet du fait de la fin de cette prime et de la hausse de la TVA ! ( source ANFAC )

MàJ du 03/08/2010 : Marché italien en juillet, c’est pire que l’Espagne avec -25.97%. Mais c’est +40.0% sur le marché suédois !

Via CCFA.