Il y a encore quelques mois du coté de la direction du groupe Fiat et de Chrysler LLC , on affirmait « mordicus » que dès 2011 les Lancia seraient vendues aux USA sous le sigle Chrysler…

Il semble désormais bien acquis qu’il n’en sera rien et nous allons devoir remiser au rang des souvenir la fameuse Chrysler Delta présentée sous la forme d’un « concept car » au salon de Détroit 2010. Par ailleurs le patron de Chrysler, O.François, a confirmé que la nouvelle Ypsilon n’irait pas de l’autre coté de l’Atlantique pour, à priori, laisser le marché libre à la Fiat 500 ( qui ne fait pas un départ en fanfare ! ) dans le  difficile segment des citadines aux USA. Pour ce qui est de la Delta, Olivier François fait savoir qu’une nouvelle étude est mise en place pour voir si elle aurait sa place sur le marché US. Pour rappel, c’est au moins la troisième étude en deux ans ce qui laisse peu de place à l’optimisme mais qui, par contre, fait de la place à à une voiture du segment C que l’on devrait trouver chez Dodge pour remplacer la Caliber… à moins que ce ne soit chez Chrysler pour succéder au PT Cruiser. D’ailleurs ce modèle va devoir vite arriver sur le marché ( d’ici la fin d’année ) si Fiat veut profiter de l’aide de l’état américain qui est liée à la mise en vente d’une voiture annonçant une consommation mixte inférieure à 5.88 L/100 km ( cf François sur le site AutosAméricaines ). Je rappelle, nous en parlions hier, que cette aide permettrait à Fiat, sans débourser un centime, de pouvoir passer de 46 à 51% de capital de Chrysler et donc d’en prendre totalement le contrôle.

L’avenir s’annonce donc encore un peu moins rose pour Lancia qui va finalement devoir se contenter des marchés italiens et de ceux de l’Europe continentale ( pas de Royaume Uni et d’Irlande qui seront… Chrysler !!! ). Par contre des Chrysler badgées Lancia vont tenter une percée en Europe mais cela risque d’être franchement difficile fasse à des lancistes qui ne voudront pas de Chrysler rebadgées, des chrysleristes qui ne voudront pas de Lancia et tous les autres qui ont oublié que Lancia existait encore ! Cette décision ressembel tout de même à une lente et douce mise à mort de la firme turinoise qui méritait vraiment un autre avenir mais ne perdons pas de vue que l’avenir du groupe Fiat selon Sergio Marchionne et John Elkann passe par Chrysler que ce soit en bien ou en mal et ce sont eux les boss, pas nous….

 

Via Car&Driver, AutosAméricaines.

Illustration: Infomotori.