On doit cette fascinante proposition à la société américaine Electric Motors And Vehicles Company. Mais alors pourquoi prendre une Fiat 500C comme modèle de démonstration, simplement parce que EMAV est partenaire de MOPAR, l’équipementier/préparateur du Chrysler et qui dit Chrysler dit Fiat !

Mais pourquoi donc atteler une remorque qui doit peser sur les performances et l’autonomie d’une voiture électrique, c’est tout simple … La remorque PRU ( Power Regeneration Unit ) est en fait destinée à accueillir un ensemble de batteries lithium-ion allimentéer par un moteur diesel L4 de 750 cm3 qui sert de générateur pour alimenter les batteries situées dans le fond de la remorque qui, elles mêmes, fournissent via un cable et une prise spécifique l’énergie au moteur électrique. Bien entendu, les batteries sont dans le soubassement de la remorque qui reste disponible pour…bidons de gazoil nécessaires au groupe électrogène-chargeur de batteries.

Dans sa version « Maximum Performance », la remorque EMAV PRU permet de disposer d’une autonomie d’environs 1100 miles ou 1770 km. L’expérimentation du projet devrait débuter dans le courant de l’année 2011 aux USA du coté de l’Indiana ( EMAV est basé à Wakarusa ) mais pas seulement puisqu’il va fallloir valider le projet dans tout les conditions de routes, de climat et de puissance moteurs car il va sans dire qu’une telle remorque lestée de batteries pèse son poids et va nécessisté des évolutions moteur notamment avec une auto chargée de passagers et de bagages. Et même si la consommation d’un petit L4 n’est pas énorme, nous ne nous trouvons plus face à une vraie voiture électrique mais bel et bien une hybride à la façon Volt ou Karma… pas pareil ! Le prix annoncé de cette remorque PRU est de l’ordre de 11.000€ qu’il faudra ajouter au prix de l’auto et qui ne peut en aucun cas bénéficier d’une aide de l’état. EMAV espère pouvoir  proposer sa remorque « électrisante » à la vente en fin d’année 2011 mais y aura t-il des clients, rien n’est moins sur !

Et pour l’instant seul les USA et peut être le Canada pourront profiter de cette « innovation » technique pour voiture électrique. Et en France si vous avez une vieille caravane Mistral, un groupe électrogène, un stock de batteries récupérées chez papy, du fil électrique vous pourrez quasiment faire la même chose pour bien moins cher avant de l’installer dérrière votre Tazzari ou votre Fluence ZE grâce à la fameuse boule d’attelage…. 😀

 + 

Une étrange idée qui est aussi prévue pour le TT avec la Wrangler Unlimited EV associée à une petite remorque Camper pleine de batteries en dessous de la partie tente… A suivre.

Pour découvrir le projet et l’entreprise américainen c’est par là.

http://www.emavco.com/

Via Emav, Greenautoblog.