C’est par une belle journée ensoleillée qu’Abarth nous a donné rendez vous à la concession de Levallois pour une journée de test sur le circuit de Dreux. Grand soleil, fièvre au compteur pour votre serviteur mais qu’à cela ne tienne on va faire vrombir la voiture frappée du Scorpion.

Depuis déjà plusieurs dizaines d’années Fiat et Abarth ont travaillé conjointement sur l’élaboration de différents modèles. Vous vous souvenez probablement du test de la 500C par Romain (link) il y a quelques mois mais nous n’oublierons pas, et c’est heureux, les anciennes Ritmo Abarth 125 et 130 TC ( surtout les 125 pour le look ) et l’ A112 Abarth 70 HP… une merveille !



Avec la Punto Evo, Abarth nous offre une voiture encore plus sportive qui sera relever des défis hors de portée d’une 500C sans toutefois sacrifier l’esthétique propre à la marque et le confort intérieur même si l’arrivée l’an passé de la version Evo a quelque peu gaché l’allure réussie de la Grande Punto qui est une des plus jolies citadines de ces dernières années !

Avec son moteur L4 1,4l la petite bête développe 165ch, 250 Nm de couple à 2250 trs/min ce qui lui permet de faire tomber le 0 à 100 sous les 8 secondes ( 7,9 secondes ahum…) et d’avoir une vitesse maximale de 213 km/h.

Que ce soit sa puissance qui permet de se faire plaisir sur circuit ou son confort qui en fait une petite citadine compacte mais musclée l’Abarth se révèle pleine de qualité, un vrai morceau de choix à un tarif plutôt correct même s’il lui manque un peu du venin Abarth dans son 1400 pour être encore plus passionnante à conduire. Mais sur petites routes, elle reste une auto très agréable à conduire et surtout pas piègeuse mais cela se fait un peu au détriment de l’éfficacité pure comme on peut la trouver sur une Clio RS ( certes plus puissante  ) ou même une DS3 THP 155.

Elle se place en effet dans un segment très concurrentiel des citadines sportives avec son prix d’appel à 19400€ qui s’envole assez vite selon les options choisies. De quoi aller titiller la concurrence comme la Colt 1.5 L Turbo RalliArt de 150 ch,  la MiTo QV 170 ou les Seat 3 portes comme l’Ibiza Cupra qui développe la puissance de 180 chevaux mais pas de quoi aller jouer dans la cour des Clio RS décidement un cran au dessus …

A ce prix on retrouve un intérieur bien conçu et sportif à la finition d’un niveau équivalent à celui des concurrentes. Globalement sombre avec quelques surpiqures qui rappellent le code couleur d’Abarth, la Punto Evo montre toutefois son côté sport avec la présence des sièges baquets ( les même que dans l’habitacle de la craquante Abrth 500 )  et des détails de finition un peu plus basiques qui font penser à un intérieur de voiture de « course ».

Pour la conduite sportive on apprécierait des amortisseurs plus fermes et un kit Essesse histoire de titiller un peu plus nos oreilles et de profiter d’un amortissment un peu plus ferme pour plus de précisions si on veut faire un « temps » et se faire plaisir du cotés des contreforts du Vercors ou sur la route Napoléon avant d’aller taper un chrono dans le Turini….
Côté conduite citadine c’est un vrai petit plaisir. Sur le chemin du circuit – malgré l’espace réduit- on se sentait vraiment à l’aise. La direction est suffisament précise pour permettre un bon placement de l’auto et les informations sur l’état de la route remontent bien et on sait très vite où l’on met les roues chaussées en 215/45 R 17. Attention à la vitesse, le moteur étant assez discret on se fait facilement surprendre à rouler plus vite sans pour autant en avoir l’impression et lorsque c’est nécessaire, les freins Brembo, à 4 pistons à l’avant, font très correctement leur travail et freinent la voiture sans faille.

L’Abarth est certes une sportive mais c’est aussi une citadine et elle sait se plier aux contingences actuelles en accueillant sans peine 4 personnes et quelques bagages mais aussi en annonçant une consommation mixte de 6.0 L/100 km pour des émissions de CO2 limitées à 142 g/km. Reste qu’à l’arrière, on ‘est pas dans une Lancia Delta et le confort est ferme voir un peu tressautant sur route un peu abimée.

Cette petite Abarth Punto Evo est une petite citadine musclée. Elle séduira tout autant les personnes qui veulent se faire plaisir de temps en temps – plus sur petite route que sur circuit- que ceux qui recherchent une voiture de tous les jours avec un certain allant et un style sportif à l’italienne. Une bonne auto ( la Punto est une auto bien née ) qui a quelques défaut que l’on connait chez Fiat et qui surtout mériterait un coup d’aiguillon venimeux dans le boitier d’injection pour donner encore plus de plaisir à son volant. Le  moteur de l’ancienne Esseesse 180 chevaux aurait été un bon compromis, de plus il aurait permis à l’italienne de botter le train aux sportives du groupe VW équipées de l’excellent 1.4 L TSI de 180 ch…

Allez, en attendant la prochaine Abarth, vous reprendrez bien un petit verre de venin !

NB : Article actualisé par Frédéric avec l’accord de G.Dambricourt .

Rendez-vous sur la galerie Flickr pour plus d’images.