Le 9 mars dernier, je vous parlais de la situation de Toyota face à ses clients actuels ou à venir et dans l’article, je vous avais fait part de la dernière « priusserie » américaine en date, à savoir une énième Toyata Prius qui ne pouvait s’arrêter après avoir subit une soudaine accélération, la voiture ayant du être stoppée par une voiture de la police locale faisant office de frein….

Eh bien, cette affaire a un dénouement et il va dans le sens d’une escroquerie, un fake, un hoax, d’une sale blague, d’une arnaque ou de tout ce que vous voulez qui puisse nuire à l’image de Toyota !

Bien évidemment police, journalistes, enquêteurs de la NHTSA mais aussi ingénieurs de Toyota ont été très rapidement dépêchés sur place pour vérifier l’affaire car il y avait comme un doute qui planait autour de ce énième incident. Et on doit un partie de la vérité aux confrères de Jalopnik (  excellent site du net qui renforce ici son coté passionné de l’automobile mais aussi son coté objectif ) qui ont mené leur petites enquête car la voiture à peine arrêtée qu’il y avait déjà des journalistes, très vite des caméras et tout le toutim d’une presse très protectioniste pour ne pas dire très conservatrice. Ainsi après quelques recherches et investigations, il fut constaté que Jim Sikes a de gros soucis financiers et de très nombreuses dettes, aussi avec cette affaire espérait il se refaire la cerise sur le dos de Toyota en faisant passer à la caisse la marque japonaise, surement en échange de l’abandon de sa plainte au sujet de son pseudo incident. Par ailleurs, les techniciens de la NHTSA et de Toy n’ont rien trouvé sur cette Prius qui est, je le rappelle, une Prius 2 !!!  Cette manipulation vient s’ajouter à celle du test bidon fait par les « journalistes » ABC et finalement à combien d’autres escroqueries potentielles car pour l’instant ingénieurs de la NHTSA et de Toyota n’ont pas trouvé de fait récent significatif des problèmes annoncés par milliers si ce n’est plus … Où va être la crédibilité de certaines Class Action basées uniquement sur les « on dit  » de clients en mal d’argent facile. Toujours est il que le problème des Prius ( je ne parle pas des autres Toyota ) ne touche, très très étrangement que les Prius américaines et pas celles vendues dans le reste du monde . Etonnant tout de même, sachant qu’il n’y a pas 50 lignes de fabrications de Prius dans les usines Toyota et ailleurs dans le monde il n’ y a que quelques très très rares incidents. Alors manipulation, conspiration, tentative d’affaiblissement contre Toyota et sa position dominante sur le marché US, envisageable dans l’état actuel des informations même si des problèmes doivent bien exister, mais pas dans des proportions telles que celles annoncées. Si, avec le temps, on constate que le problème n’est pas aussi sérieux ou important qu’annoncé et monté par certains, il va y avoir des politiques, des journalistes, des avocats qui vont perdre en crédibilité. Au final, ce protectionisme malsain qui ne dit pas son nom risque bien de faire remonter Toyota en flèche sur le marché, créant ainsi l’effet inverse à celui recherché  !

ci dessous : La liste des organes de presse à contacter, préparée par Jim Sikes et une photo de l’homme qui a voulu « tuer » Toyota à coups de Prius prétendue folle !

Au bout de cette affaire, Jim Sikes risque 5 ans d’emprisonnement dans une des petites chambres d’une prison de l’état de Californie … mal joué sur ce coup !

Via JLAforums, Thetruthaboutcars, Jalopnik.