Que dire du communiqué de presse fournit par Alfa Romeo, pas grand chose si ce n’est un laïus long comme des jours, non des mois, sans pain. Un beau discours qui nous vante en 80 ou 90 lignes ( on ne sait même plus tant c’est ininteressant sauf si on ne connait pas les MiTo et Giulietta ) les caractéristiques détaillées et archi connues des deux autos, tous les « prix » et trophées obtenus et qui nous annonce un coloris et des sièges. Pas une ligne sur la 159, pas une ligne sur la 159 SW, Alfa est en passe de devenir le constructeur aux deux modèles et ça, ça nous remplit d’aise surtout si on est alfiste !

Je passe sur le descriptif du TMC Pro, de la dernière évolution du Blue&Me, du énième récapitulatif des infos sur la Giulietta Quadrifoglio Verde, de « l’annonce officielle  » de la boite TCT sur les Giulietta équipées du 2.0 L JTDm 170 ch. On découvre aussi la nouvelle teinte « Bronzo metal » pour la MiTo et la nouvelle sellerie Tecnosilk bicolore noir et bronze ! Un vrai moment de bonheur …..

Mais la vraie grande nouveauté du stand Alfa Romeo c’est la MiTo Quadrifoglio Verde 170 ch qui s’équipe de sièges baquets Sabelt empruntés à l’Abarth 500 avec dossier en fibre de carbone et sellerie en microfibre noire avec le logo Alfa Romeo et surpiqures vertes. Une merveille de nouveauté que deux sièges baquets, au demeurant très esthétiques, dans une auto connue depuis 3 ans.

Tout ce beau et enthousiasmant programme à la sauce Sergio Marchionne sera à découvrir dans une quinzaine de jours du coté de Palexpo si le coeur vous en dit. Mais on est vraiment très loin du fameux Cuore Sportivo qui nous a tous fait vibrer et même si Alfa Romeo a l’avantage sur Lancia de ne proposer que des autos italiennes, on reste dubitatif sur l’avenir du constructeur turinois. reste l’infime espoir d’une surprise ou d’un miracle… nous sommes en Italie !

Via AlfaRomeo.