Et surtout trop belle pour être restylée…

Nous attendions tous, suite aux annonces faites par le groupe automobile italien, un restylage de la petite MiTo pour le salon de Genève 2013 afin de lui permettre de remontée la pente en terme de ventes face aux autres citadines premium qui sont toujours très dynamiques et actives pour séduire la clientèle.

Et bien, il n’en sera rien car du coté du Lingotto on ne voit pas pourquoi on ferait évoluer une auto qui a 4 ans et qui est pourtant à la peine sur le marché face à la concurrence. Probablement du coté de la direction d’Alfa Romeo (et surtout de Fiat) on doit estimer que cette MiTo, au demeurant fort sympathique, n’a pas besoin d’être retouchée pour mieux séduire la clientèle. Au mieux doit-on s’attendre à de minimes retouches du coté des pares chocs ainsi que dans l’habitacle mais rien de plus… Peut être doit on croire en l’arrivée du L2 0.9 L TwinAir 65 ch, du retour de la BVM4 et des lèves vitres manuels !

Dommage mais la vie d’Alfa Romeo n’a jamais été aussi chancelante et peu glorieuse ou passionnante puisque même durant les difficiles années 80, c’était bien mieux. Une MiTo pas restylée, une Giulietta qui est en palier à l’attaque de sa troisième année, une gamme de deux modèles, des distributeurs inquiets, des annonces qui ressemblent chaque jour plus des cataplasmes sur une jambe de bois, des clients qui partent à la concurrence… germanique, oui ça va mal pour Alfa et ce ne sont pas les promesses du retour d’Alfa aux USA avec une Dart relookée Alfa Romeo et renommée Giulia, une 4C dont on ne sait rien de concret et j’en passe que cela va aller mieux. Une chose est sure si vous souhaitez acheter une MiTo, pas la peine d’attendre et aller voir votre concessionnaire qui se fera un plaisir de vous en proposer une dans d’excellentes conditions.

Via Autoitalia.nl.