Moteur Alfa Romeo TZ 1965
Et l’on reparle depuis le début de la semaine d’Alfa Romeo et de sa future berline qui devrait venir se positionner à cheval sur les segments D et E du marché dès le début de l’année 2016 lors de sa commercialisation.La première information relatée par Automotive News porte sur l’appellation de cette berline connue pour l’instant sous la dénomination « interne » Tipo 952. Nous avons tous longtemps pensé qu’elle porterait à son lancement le nom historique de Giulia, il n’en sera rien et il nous faut donc d’ores et déjà oublier ce nom. D’autres appellations circulent et nous en avons parlé ensemble il y a une quinzaine de jours environ .

La partie importante des news alfistes données cette semaine concerne essentiellement l’arrivée de nouveaux moteurs qui sont actuellement en cours de développement ou de finalisation de la MAP.
On découvre ainsi qu’un V6 essence Biturbo dérivé du V6 3.0 L Maserati et cubant 2.9 L est attendu dans deux puissances (375 et 480 ch). Ce bloc V6 2.9 L sera secondé par un nouveau L4 2.0 L Turbo MultiAir GME (Global Medium Engine) que l’on annonce avec des puissances comprises entre 180 et 330 ch. Selon les versions et les puissances, ce bloc moteur pourra être associé à 2 ou 4 roues motrices et à une BVM ou une BVA. L’affaire sera complétée par un nouveau L4 2.2 L diesel prévu pour proposer aux acheteurs entre 135 et 210 ch. Ce bloc sera aussi associable avec une BVM ou une BVA.

Enfin un « nouveau » V6 diesel (mis au point en collaboration avec VM Motori) offrira entre 275 et 340 ch. Toutefois ce bloc moteur ne sera pas disponible sur la berline Alfa présentée au mois de juin de l’année prochaine. Si l’on en croit les derniers éléments, ce futur moteur diesel hautes performances sera seulement proposé sur le futur SUV et la prochaine très grande berline d’Alfa Romeo qui viendra jouer dans la cour des Classe S, Serie 7, A8, Quattroporte, LS, XJ où Alfa semble vouloir s’imposer assez rapidement si l’on s’en réfère au discours officiel.
On reste toutefois surpris par l’absence de motorisations essence ou diesel d’entrée de gamme dans le projet Tipo 952 surtout quand on a à l’esprit qu’en Europe notamment (1er marché d’Alfa Romeo), le marché des flottes d’entreprise est le principal acheteur de familiales… avec des petites fiscalités !

Je vous rappelle que ces nouveaux moteurs sont prévus dans le cadre du plan de plus de 5 milliards d’euros voulu par Sergio Marchionne et qui veut qu’Alfa Romeo passe d’une production actuelle d’un peu plus de 70.000 unités par an à 400.000 en 2018, c’est à dire en trois années environ. Tout cela bien sur à suivre l’an prochain à partir du mois de juin.

Via AutomotiveNews.