Les élections sont dérrière nous, le 31 mars est arrivé et l’investisseur turc Alphan Manas a fait une proposition… Il se propose donc d’investir dans Heuliez à hauteur 15% des parts du capital de l’équipementier des Deux Sèvres ( environ 2.5 millions d’euros et quelques 300.000€ pour le rachat du nom ).

Pour faire cette proposition, Alphan Manas opère via ses sociétés Brihtwell et Manas Energy Investments mais aussi en association avec le fabricant turc de batteries Inci Akü et l’équipementier B.Plas. Ces derniers sont surtout interessés par la Mia ( ex Friendly ) et la technologie qui va avec. Ainsi A.Manas et ses associés proposent ils de garder à Cerizay la production de ou des autos et de transférer en Turquie les bureaux d’études, de développement et de design où seont développés les futurs modèles. Mais ce matin Christian Estrosi ( Mr Plus … ) a estimé et à juste titre que la proposition faite par les turcs était insuffisante et qu’il fallait d’autres partenaires pour rendre viable le projet de reprise d’Heuliez. Pour rappel, A.Manas devait initialement investir 15-16 millions dans un tour de table fait d’investisseurs en complément de l’argent de l’état et de la région. Mais dans le protocole signé mi mars, il est seulement spécifié que Manas apportera une participation sans chiffrage ni montant. D’ailleurs, le repreneur potentiel turc affirme ( surement en prenant un peu les gens pour des niais ou des incompétents ! ) qu’il n’investit pas plus pour laisser de la place à d’autres investisseurs allemands, américains et…français qui seraient actuellement en discussion avec lui. Tiens, tiens, ça rapelle un peu la fameuse technique d’investissement BKC !

Suite à cette proposition, les salariés d’Heuliez ont déclaré ce midi y croire de moins en moins et d’ajouter  » on ne sait pas trop qui sont ces gens ( sous entendu ces investisseurs turcs et autres ! ) et ce qu’ils veulent exactement. L’ambiance sur place continue de se dégrader et c’est bien normal depuis le temps que ça dure et que rien avance, bien au contraire … »

Manas ajoute aussi qu’il n’investit pas plus pour laisser une part aux ouvriers et salariés de l’entreprise qui pourront ainsi investir dans leur outil de travail… on croit rêver devant de telles affirmations surtout que du coté des syndicats on craint si A.Manas prend les renes de l’entreprise que, petit à petit, le coeur du savoir faire d’Heuliez ne soit délocalisé totalement en Turquie pour ne laisser qu’une coquille presque vide et faite de bardage vert et gris en France. Pour mémoire, Heuliez a été placée en redressement judiciaire il y a près de 10 mois et malgré le surmenage, le battage médiatique faits par Madame Royale et Monsieur Estrosi ou les miracles invoqués  ( BKC en est le plus bel exemple ) par tous les deux, rien de sérieux ou de concret ne semble venir sauf peut être la liquidation qui pointe de plus en plus surement son museau au dessus de Cerizay.

Pour info, dans le groupe d’investisseurs « amenés » par A.Manas, on découvre un certain Murat Gunak, ancien designer de chez Heuliez qui fut aussi le directeur du design chez VW avant Walter de Silva. Il est aussi le créateur de la Mercedes Classe C  ( 1ere génération ), du premier SLK et l’un des principaux artisans des Peugeot 206 CC, 307 et 607 mais il est surtout le père de la très belle Mercedes CLS et de sa version populaire la Passat CC.  Enfin pour ceux qui ne le sauraient pas, Heuliez a aussi réalisé une Lamborghini, l’impressionnate Pregunta de 1998 developpée sur la base d’une Diablo et qui fut dessinée par Marc Deschamps, ex directeur du design chez Bertone. Heuliez a fait de beaux projets, hélas, il semble que ce soit fini et je suis de ceux qui doutent que la Mia  ( et non le MIA .. ) sauve définitivement l’entreprise des Deux sèvres, sauf miracle…du coté de Melle !

Via LeFigaro, TV5Monde, Boursier.com, laTribune.