Revenons à une de nos marottes et une de nos marques favorites, Alfa Romeo avec le plan tant attendu par les alfistes mais aussi par une grande partie du monde des amateurs d’automobiles. Parmi les plans que dévoilait ce jour le groupe FCA, celui qui concerne la prestigieuse firme milanaise était un des plus importants, aussi prenons quelques instants pour faire le point sur les déclarations d’intention annoncées par le patron de la marque italienne. 

Logo Alfa Romeo

Si l’on en croit les déclarations de l’administrateur délégué et d’Harald J.Wester depuis quelques mois, Alfa Romeo va très bientôt être de retour et quand on voit le fameux plan, on se dit que ce n’est pas encore pour demain !
Le patron de l’entreprise de Milan a eu beau enjoliver le fameux plan dans un discours historico-commémoratif saupoudré d’un rien d’Enzo Ferrari, les alfistes n’oublieront pas les errements et les erreurs qui ont conduit Alfa Romeo à sa triste situation actuelle (une gamme de 2 modèles + une voiture image, environ 76.000 ventes en 2013).

Cap sur 2018 est le maître mot du plan confectionné avec attention par les équipes dirigeantes de FCA et d’Alfa. On annonce pèle-mêle l’embauche de plus de 200 nouveaux ingénieurs et techniciens, une structure Alfa Romeo quasi autonome financièrement et semble t-il l’arrivée de personnels en provenance de Maranello. Que du rêve ou presque !

Le patron d’Alfa Romeo, avant de se lancer dans l’exercice périlleux de la présentation des nouveautés automobiles a fait le choix de parler technique et mécanique en faisant quelques belles annonces. On apprend ainsi que la firme milanaise sera présente à l’avenir sur les segments C, D et E à partir de fin 2015 ou courant 2016. Exit donc la petite MiTo qui se trouve sur le segment B et qui ne sera pas reconduite. Il est probablement préférable de laisser la place aux allemandes déjà présentes sur le segment. Oubliez aussi la traction chez Alfa Romeo, toutes les autos seront des propulsions ou des 4 roues motrices et reposeront sur une nouvelle plateforme modulaire destinée à ce genre de transmissions. H.J Wester a poursuivi en annonçant que les futures Alfa Romeo bénéficieront de nouvelles motorisationsà 4 cylindres en ligne et 6 cylindres en V.
Les moteurs essence proposeront une gamme de puissance comprise entre 100 et… 500 ch et les moteurs diesel du futur dispenseront entre 100 et 350 ch. Point.
Nous n’en saurons pas plus et il faudra attendre entre 18  et 24 mois pour commencer à découvrir ces nouveautés mécaniques qui seront toutes fabriquées en Italie (comme les voitures d’ailleurs).

alfa

Si l’on veut s’attacher aux modèles à venir, on découvre dans ce 4eme plan quadriennal qu’Alfa va mettre sur le marché quelques 8 nouveaux modèles dont la grande majorité en 2017 et 2018… Lancer sept nouveautés et réussir à les installer sur le marché en quelques 18 mois, personne ne l’a encore fait mais Alfa va le faire !

La plan 2014-2018 annonce la présentation d’une berline du segment D pour le dernier trimestre 2015. Il est clair que nous avons ici affaire à la fameuse Giulia dont nous parlons depuis… 4, 5 ou même 6 ans. Suivront ensuite entre mi 2016 et courant 2018, sept véhicules dont deux berlines du segment C, une voiture du segment D (on parle de Giulia SW), une berline du segment E (future 169), un SUV plus un crossover et enfin en dernier, un véhicule singulier et de niche qui pourrait bien être le spider Duetto que l’on attendait pourtant bien plus tôt. Il sera construit intégralement chez Alfa Romeo sur la future nouvelle plateforme modulaire et non sur le chassis du nouveau Mazda MX-5 comme cela avait été initialement prévu.
Avant le salon de Genève, l’administrateur délégué annonçait quelques 500.000 Alfa Romeo « made in Italy » par an à la fin de l’année 2018. Il semble que les plans aient été revus à la baisse depuis, puisque l’objectif très ambitieux, perd 20% et est ramené à 400.00 unités/an.

Qu’ajouter à ce fameux plan qui, convenons en, rappelle quand même beaucoup les précédents notamment dans le nombre d’annonces et l’organisation de la production et du lancement des nouveautés. Pour le reste, la discussion est ouverte, avec sérénité et arguments, mais sachez quand même qu’on reste très dubitatif devant de telles annonces… Et pour les alfistes qui sont sur des forums, des groupes Facebook ou bien sur dans des clubs, prenez quelques minutes… J’en reviens !

Via FCA/Alfa Romeo.