BMW ALPINA D3 BITURBO.0

Apparue fin 2005, l’Alpina D3 de l’époque disposait du moteur diesel L4 2.0 L dans une très réussie version « made in Buchloe » qui développait 214 ch et 450 Nm. Plus de 2000 exemplaires de ce modèle ont été vendus entre 2006 et fin 2012 mais avec l’arrivée de la Serie 3 F30, les choses allaient changer !

Exit le L4 2.0 L Biturbo, place au L6 3.0 L déjà vu dans les Alpina B5 et XD3 qui « dépote » déjà méchamment dans ces deux modèles pourtant plus volumineux. Par rapport à une BMW 335d de série, Alpina propose, outre les chevaux en plus, la possibilité d’avoir une Serie 3 diesel pêchue en deux roues motrices et pas seulement xDrive ce qui devrait plaire aux amateurs de berline très dynamique et de… diesel !

Au programme de cette D3 Biturbo, on retrouve le 6 cylindres en ligne de 2993 cm3 dans une version forte de 350 ch à 4000 trs/min, 700 Nm entre 1700 et 3000 trs ce qui laisse augurer de très belles performances (sur circuit bien sur !). Pour ceux qui voudraient comparer, sachez qu’une 335d avant « seulement » 313 ch et 630 Nm et elle est très loin d’être une mule sur la route.
Le moteur 3.0 L Biturbo est bien évidemment associé à la BVA ZF 8HP70 Sport SWITCH-TRONIC qui transmet la puissance soit vers deux ou quatre roues motrices. En version berline RWD, la D3 Biturbo revendique une Vmax autolimitée de 278 km/h et un exercice du 0 à 100 km/h plié en seulement 4.6 secondes. Cette bavaroise avance une consommation mixte de 5.3 L/100 km et seulement 139 g de CO2/km.

SONY DSC
Le D3 Biturbo Touring AWD équipée du même moteur annonce une Vmax légèrement inférieure puisqu’elle s’établit à 274 km/h mais le 0 à 100 km/h gagne 0.1 seconde et est abattu en 4.5 secondes. Sa conso mixte est de 5.6 L/100 km et ses émissions de CO2 passent de 139 à 147 g/km.

SONY DSC

Bien évidemment la D3 Biturbo dispose d’une suspension sport et d’un freinage renforcés revus par le sorcier de Buchloe. La D3 repose très normalement sur des jantes Alpina Classic en 19 pouces chaussées en 245/35 R 19 et 265/35 R 19. La monte en 20 pouces est optionnelle et vous sera facturée 1000€. Le différentiel à glissement limité est disponible lui aussi en option (2590€). La direction Servotronic adaptative avec paramétrages sportifs est de série sur la D3 Biturbo. La ligne d’échappement est signée Akrapovic pour une meilleure sonorité du L6.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le reste, la D3 est une Alpina avec un discret et élégant kit aérodynamique qui comprend un bouclier avant retouché, des bas de caisse, un becquet de coffre et une jupe arrière modifiée pour accueillir les 4 sorties d’échappement de la berline sportive.
L’habitacle est fait à la façon Alpina et surtout en fonction des envies et du budget des clients ce qui ouvre la porte à quasiment toutes les combinaisons possibles et imaginables. On retrouve avec plaisir les fonds de compteurs bleus, la plaque Alpina qui sont deux des marqueurs traditionnels du constructeur comme le sont les fameuses décorations extérieures grises ou dorées mais qui sont hélas trop souvent critiquées ! Bien sur les logos BMW sont toujours là puisqu’Alpina à la différence d’AC Schnitzer ou Hartge collabore de longue date (40 ans) avec le constructeur de Munich qui l’autorise depuis 1983, année où Alpina est devenu un constructeur à part entière, à garder l’hélice bleue et blanche sur les capots des autos.

Quelques images de l’Alpina D3 Biturbo Touring en livrée Bleu Alpina avec liserets dorés présentée sur le stand du salon de Francfort.

La D3 Biturbo est d’ores et déjà disponible au catalogue du constructeur bavarois à partir des tarifs de base suivants (hors options) :

D3 Biturbo Berline RWD : 55.900€
D3 Biturbo Touring RWD : 57.700€
D3 Biturbo Touring xDrive : 61.200€

Les Alpina et particulièrement cette nouvelle D3 sont d’heureuses alternatives aux BMW de série pour qui souhaite discrètement se démarquer des berlines munichoises de série tout en améliorant encore les excellentes performances et l’agrément des BMW à moteur 6 et 8 cylindres.

Via Alpina.