…de tous pays soyez ravis car l’Union Européenne, le Ministère de l’intérieur, le Grand Paris et son monsieur climat pensent à vous et à votre avenir ! Si si…

Commençons par l’Union Européenne et sa fameuse Commission Européenne qui a adopté hier son très vaste plan  » Transport 2050″ qui a pour objectif de concilier mobilité sur le continent européen mais aussi une réduction d’au moins 60% des émissions de CO2 dues aux transports d’ici à l’année 2050. Si initalement le projet vise à améliorer les déplacements en Europe, on constate à la lecture du document ( disponible sur le site de la Commission ) que le principal objectif est la réduction des gaz à effet de serre.

On découvre un document en trois grands chapitres tous liés aux déplacements et à notre mobilité ( pour ne pas dire notre liberté de mouvement ) :

-Les déplacements urbains.

-Les déplacements interurbains

-Les déplacements grandes distances

Ainsi le document officiels met en avant qu’aujourd’hui les déplacements dans les viles et les centres urbains sont la cause d’un quart des émissions de CO2 liés aux déplacements des personnes et aux transports des marchandises. On apprend ainsi que 75% des trajets éffectués en ville se font en automobile, le quart restant se répartissant entre les transports en commun, le vélo et la marche à pied. Ainsi l’Union Européenne compte bien imposer d’ici à 2030, la division par deux du nombre de véhicules roulant à l’essence ou au diesel dans les villes ( aucune donnée sur la taille des dites villes, est ce 5000 hab ou 500.000 hab ?? ). Pour information, sachez que 3/4 du parc automobile de la région parisienne est composé de voitures qui fonctionnent au diesel. L’objectif final étant l’éradication totale en 2050 des véhicules roulant à l’essence et au gazole dans les villes et leurs périphéries. Seuls les véhicules hybrides ou électriques serait alors autoriser à circuler.

Concernant les déplacements dits interurbains ou inférieurs à 300 km, la Commission veut que dans 40 ans, au moins 50% des déplacements particuliers, professionnels ou liés au transport de frêt se face soit par les moyens ferroviaires ( avec la privatisation des réseaux ferrés, nous sommes déjà mal barrés ! ) soit…par les moyens maritimes ou fluviaux ( Le Marseille-Nice en ferry à voile , ça va l’faire ! ). Ainsi, la Commission veut que les états financent un futur réseau appelé  » Réseau de base RTE-T » reliant les gares, les ports, les aéroports afin de pouvoir passer très facilement du bateau à l’avion ou du train au bateau sans prendre la voiture. Alors pour le futur troisième aéroport parisien, il va falloir regarder du coté du Havre et même du coté de la gare maritime qui est déjà reliée aux trains… Et entre 2030 et 2050, il faudra que les états optimisent au mieux ces intermodalités sous peine de possibles sanctions, probablement financières ! Ridicule.

Enfin pour les distances supérieures à 300 km, il va falloir privilégier le bateau ou l’avion ( mais pas forcément le train qui pourtant sur les distances inférieures à 1000 km s’est toujours révèlé supérieur à l’avion ) mais là aussi , la Commission Européenne va imposer aux compagnies aériennes et aux armateurs l’utilisations de nouveaux moteurs, de carburants de carbonés car l’objectif fixé pour 2050 est une réduction d’au moins 40% des émissions de CO2 ( indirectement cela va pousser bon nombre de compagnie aériennes ou maritimes à ne plus être européennes pour des raisons que nous comprenons tous ! ).

 

Accessoirement, la Commission Européenne vise Zéro accident mortel dans les villes européennes en 2050 ou comment mettre la démagogie au service d’un projet absurde qui n’amènera rien de bon pour les villes en Europe. Les commissaires veulent en outre favoriser le développement des camions électriques pour le transports des marchandises en ville et quand on voit ce qu’il en est avec les petites autos ( lire à ce sujet l’article édifiant du site Km77 sur la Th!nk à 32.000€ TTC… ), on se dit que le jour où il y a aura un camion de 8 ou 15 tonnes avec des vraies performances de camion n’est pas arrivé ! Sachez enfin que la Commission fait savoir que les voitures fonctionnant au gaz sont aussi concernées par le projet.

Face à ce projet des voix ( mais pas en France comme à l’accoutumée !)  s’élèvent déjà pour noter les atteintes à la liberté de déplacement de chacun ( Article 13 de la Déclaration des Droits de l’Homme, accessoirement inclus dans notre constitution ), ainsi l’Association des conducteurs britanniques a conseillé aux membres de la commission de prendre rendez dans une clinique psychatrique, le très « honorable » Christopher Monckton, homme politique, économiste et  grand pourfendeur des principes des écologistes mais aussi des théories sur le climat y est allé de son chiffrage de l’impact sur l’Union Européenne qui serait de 3.5 trilliards d’euros ( chiffres assez analogues à ceux d’autres économistes de la planètes ayant travaillé sur le sujet ) et il prédit un affaiblissement irréversible de l’Europe dans beaucoup de domaines ( économie, puissance militaire, influence culturelle et intellectuelle ) du fait du coût faramineux de ce projet qui semble, objectivement, fait par des gens qui ne vivent pas dans le même monde que nous. Enfin, Ford a déjà donné son avis négatif sur la question et bon nombre de constructeurs automobiles devraient prendre le même chemin dans les semaines ou mois à venir.

 

Après la Commission Européenne, c’est au tour du Ministère de l’Interieur sous la direction de monsieur Guéant de penser à nous et de faire en sorte que nous soyons encore plus respectueux des règles de circulation et du Code de la route . Ainsi le ministère vient de lancer un appel d’offre pour des nouveaux radars embarqués. Fini le radar fixe que l’on connait, fini le bosquet ou le parking où se gare la Megane break, désormais il va falloir faire attention aux autos mais aussi aux motos dites banalisées qui emporteront un radar capable de nous surprendre partout et même ailleurs ! L’augmentation de 1.1% de la mortalité sur les routes depuis le début de l’année ne doit pas y être pour rien aussi, l’appel court jusque fin avril puis la première selection sera faite avant les premiers essais durant l’été 2011. Si cela se révèle concluant, sachez que le ministère compte bien mettre en service ces radars embarqués et multivoies avant l’été 2012 aux cotés des 1000 nouveaux radars déjà annoncés ! Attention donc, prudence d’abord et en cas de contrôle positif  préparez vous à ouvrir une nouvelle fois votre porte monnaie… Ggggrrr !

 

 

Enfin, une dernière bonne nouvelle qui concerne ceux d’entre nous qui habitent plus particulièrement en Seine St Denis et précisément les viles qui sont autour de St Denis ( Aubervilliers, La Courneuve, Pierrefitte sur Seine, Stains, Epinay sur Seine et quelques autres dont les noms m’échappent ), vous vous rappelez surement de ce fameux projet qui vise à interdire la circulation de certaines catégories de véhicules en zone urbaine. Ce projet mis en place par le ministère de l’écologie et du développement durable après le Grenelle de l’Environnement va entrer dans sa phase active de test dès l’an prochain en région parisienne et dans 6 villes de France ( Lyon, Aix en Provence, Clermont Ferrand, Nice, Grenoble, Bordeaux ) mais c’est en région parisienne sous l’impulsion du monsieur environnement, développement durable et Plan Climat de la mairie de Paris qu’il sera mis en place avec force restriction puisqu’en Seine St Denis, on va purement et simplement interdire l’accès aux villes citées plus haut aux véhicules mis en circulation avant 2000. Autant un très grand nombre de voitures et bien évidemment ce sont ceux qui n’ont pas les moyens ou envies de changer de voitures qui verront leur liberté de déplacement restreinte. Christian Gerondeau s’est étonné publiquement de cette situation en estimant ce projet « vert » de la Seine St Denis peu réaliste et quasi liberticide puisqu’il consiste à interdire au gens qui n’ont pas beaucoup d’argent de circuler librement et à ce titre ce projet ne peu aboutir. La Seine St Denis n’étant pas un département riche comme les Hauts de Seine et il est habité par une population pas forcément argentée, il est étonnant de voir un tel projet.

Par ailleurs, il reste la mise en oeuvre de ces interdictions de circulation et là, on est dans le flou même si il semble qu’on adoptera la psoture arbitraire choise par Denis Baupin qui veut qu’on fasse des contrôles inopinés comme on le fait pour les papiers des voitures mais cette fois avec pour seul objet le contrôle de la date de mise en circulation. En cas de non respect des mesures, il semble qu’on s’achemine vers une nouvelle verbalisation mais aussi vers :

-le rebrousse chemin obligatoire ou la mise en fourrière pour les récidivistes

A cette mesure s’ajoutera la ZAPA ( Zone d’action prioritaire pour l’air ) qui devrait concerner certains quartiers de Paris où les 4×4 et les diesels ( voitures et camions mais quid des bus ?? ) ne pourront plus circuler même s’il sont neufs. Saint Denis ouvrira le bal en juin ou juillet 2012 ( ne perdons pas de vue que quelques semaines plus tôt il y aura eu des élections présidentielles et législatives… avec un vrai risque de sanction pour ceux qui nous gouvernent ( et je fais abstraction d’un point de vue droite/gauche ) ! ).  Reste que des associations d’automobilistes mais pas seulement sont déjà entrain de se mobiliser pour des actions en justice en mettant en avant des articles de notre Constitution et de la Déclaration des Droits de l’homme qui est le fondement de notre pays ( cf le fameux article 13 ).

De bien beaux débats en perspective et quand même quelques craintes sur le fait que l’écologie ne semble pas vraiment rimer avec liberté…les hippies sont donc bien loin de l’écologie urbaine et « bien pensante » qu’on tente de nous imposer comme si nous seuls pouvions sauver le monde !

 

Via LeMonde, Europe1, LeParisien, AFP, JDD.