Alors que l’on a appris hier que la production automobile hexagonale des deux groupes français (Renault et PSA) est passée de 3.2 millions d’unités en 2005 à seulement 1.45 millions d’unités en 2013 (-12% par rapport à 2012), les syndicats de l’usine de Poissy et d’autres sources annoncent que l’entreprise va supprimer quelques 684 postes sur le site de production de la région parisienne. C’est essentiellement la ligne de production de la Peugeot 208 qui est concernée.

PSA Poissy

Selon Frédéric Hémery, délégué CGT à l’usine de Poissy, la direction de PSA va annoncer lors d’un comité d’entreprise qui se tient ce jour le passage de deux à une équipe sur la ligne de la 208 d’ici à la fin du mois de mars prochain. Puis dans un second temps, le projet de passer sur un seul flux de fabrication dès 2015 en basculant la production de la 208 sur la ligne de la C3 et de la DS3.

L’affaire était dans l’air depuis quelques mois et l’entrée en vigueur du plan de compétitivité voulu par Philippe Varin. On se rappellera qu’à l’époque la direction avait prévenu que les usines qui produisent moins de 250.000 véhicules/an risquaient de passer sur un seul flux comme c’est le cas de Poissy mais aussi du site de Mulhouse. Selon les syndicats et les représentants des salariés, cette démarche suit le même chemin que ce qu’a fait Renault avec la délocalisation de la production des voitures des segments A et B. Ces éléments sont confirmés par les propos de la direction de PSA qui a fait savoir que seules les versions HDG des mini citadines et citadines seront, à l’avenir, produites en France.
La ligne de production de la Peugeot 208 va être transférée en Slovaquie. Les premiers emplois seront par ailleurs  supprimés dès le mois de mars prochain.

NDLA : la production effective sur le territoire français en 2013 est de 1.74 millions de véhicules si on ajoute les 290.000 unités produites par Smart et Toyota.

Via RTL, LeMonde, BFM.