Il y en a qui devaient trouver que l’Ariel Atom propulsée par le moteur 2.0 VTEC porté à 300 ch c’était un peu court ! Ils en ont donc parlé aux américains de DDMWorks à Piedmont en Caroline du sud qui se sont penchés sur le sujet et qui ont pris la décision de virer le moteur Honda L4 2.0 L VTEC.

Le VTEC retiré, DDMWorks le remplace par un autre moteur, en  l’occurence le L4 2.0 L Ecotec de GM. Objectif 350 ch par litre et c’est ce que parvient à faire et à proposer DDMWorks puisque son Ariel Atom développe quelques 700 ch (la puissance d’une Aventador) pour un poids de 655 kg. Cela permet à cette Atom d’exploser tous les rapports poids/puissance du marché avec 0.94 kg par cheval. Ainsi paré cette Ariel Atom by DDMWorks peut revendiquer des performances ahurissantes puisqu’on parle d’un 0 à 100 km/h en bien moins de 2.0 secondes.

Pour parvenir à de telles performances, le moteur est revu de fond avec notamment une double suralimentation c’est à dire un compresseur M62 et une gros turbocompresseur Garett GTX 3076. Le vilebrequin est rectifié et amélioré, les pistons sont revêtus de céramique, le moteur profite de nouveaux gros injecteurs, d’un nouvel intercooler pour le turbo, d’un échangeur air-eau pour le compresseur. Ces deux systèmes de refroidissement sont gérés en commun afin d’optimiser au mieux le fonctionnement des deux systèmes de suralimentation en fonction de la température des gaz d’échappement. La soupape de décharge du turbo bénéficie elle aussi d’un système de refroidissement spécifique par eau afin de maintenir une pression optimale de fonctionnement dans le turbo. Les deux systèmes de suralimentation fonctionnement en série, le compresseur venant compléter le travail du turbo Garett.

DDMWorks installe son collecteur, sa ligne d’échappement faite en interne et outre le fait d’être fabriquées en acier inoxydable, toutes les tubulures sont recouvertes d’un revêtement céramique afin de favoriser la meilleure circulation des gaz. Le préparateur américain propose aussi ses amortisseurs réglables, renforce le système de freinage à étriers à 4 pistons et pose l’Ariel sur des roues en 16 et 17 pouces chaussées avec les excellents et beaux Toyo R888 en 225 mm à l’avant et 275 mm à l’arrière.

DDMWorks propose son Atom uniquement équipées des panneaux latéraux, des garnitures en fibre de carbone et des sièges Recaro afin de proposer un petit minimum de confort. On ne perdra pas de vue que la conduite d’une telle auto nécessite le port du casque si on ne veut pas finir avec le fameux sourire du motard heureux ! Sachez aussi que DDMWorks propose pour les amateurs de sensations moins fortes une version 450 et 575 ch. Pas de tarification exacte ni définitive car chaque Atom modifiée en Caroline du sud est faite selon les envies, le budget et les compétences au volant du client.

Le préparateur conseille vivement aux acheteurs qui feront l’acquisition d’une telle furie sur roues de faire un stage de pilotage et d’apprentissage de la conduite de cette voiture chez TMI sur le Virginia International Raceway. 

Via DDMWorks.