On savait le petit fabricant allemand de coupé en difficulté financière depuis l’été dernier et on craignait pour la survie de l’entreprise malgré un carnet de commandes assez rempli, une nouvelle usine prête à fonctionner à Delbrück et surtout une auto, l’Artega GT pleine de qualités.

La marque allemande vient donc de trouver une solution a ses soucis de trésorerie puisqu’il est vient de s’offrir à son actionnaire minoritaire, le fond d’investissement mexicain Tresalia Capital qui possède entre autres, la marque de bière Corona. Jusqu’à maintenant, le fond mexicain détenait 48% du capital d’Artega, ce sont désormais 100% qui appartiennent à l’actionnaire. Le PDG actuel et fondateur d’Artega, Klaus D.Frers va donc quitter son poste en démissionnant et il pourra se concentrer sur son autre société, Paragon AG ( société spécialisée dans l’électronique et les instruments de haute précision ) qui est à l’origine d’Artega mais qui est mal en point et qui à aussi à l’origine de la difficile situation financière d’Artega. C’est un ancien membre de la direction de BMW et de Continental, W.Ziebart qui va devenir PDG de la marque et qui va devoir remettre l’entreprise sur les rails du succès et de la production car les clients attendent.

Pour rappel, l’Artega GT est un coupé très compact de 4.01 m de long et 1.88 m de large motorisé par le V6 3.6 L de chez Volkswagen dans une version 300 chevaux. Ce moteur situé en position centrale arrière est associé à la boite DSG.

Ce coupé est annoncé  pour une Vmax de 270 km/h et un 0 à 100 km/h en 4.9 secondes, le tout dans une bruit étonnant et très sportif. Ce coupé ( que j’avais pu essayé en Allemagne ) est aussi d’une excellente qualité sur route mais aussi en terme de fintion. Sa tarification se situe dans la même gamme de prix que celle du Porsche Cayman S. Outre Klaus Dieter Frers, ce coupé Artega est le fruit de la collaboration  avec H.Fisker ( pdg et fondateur de Fisker ).

Et pour redécouvrir l’Artega GT, une petite vidéo en deux parties . 

Le site du constructeur.

http://www.artega.de/

Et dans les cartons d’Artega, il y a une version roadster, une version S plus puissante et une « petite » version équipée du moteur 2.0 L TFSI en 230 ou 240 chevaux. A suivre donc et surement à revoir à Genève.

Via Artega, Youtube.